Press "Enter" to skip to content

Journée FIFA – Bénin-Zambie : Les Écureuils et les Chipolopolos ont répété le score d’octobre 2019

Photo : Le capitaine des Écureuils, Stéphane Sessegnon, à Cotonou, ce mardi 8 juin


Les Écureuils du Bénin et les Chipolopolos de la Zambie, refusent de se dominer les uns sur les autres en amicale. Il va falloir donc attendre une rencontre en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football pour voir laquelle des deux équipes prend le dessus sur l’autre. Sinon, ce mardi 8 juin, les béninois et les zambiens se sont une fois encore neutralisés lors d’un match amical comptant pour la journée FIFA. Au stade Général Mathieu Kérékou (GMK) de Cotonou, la capitale économique du Bénin, les Écureuils et les Chipolopolos de la Zambie ont fait le même score de 2 buts partout comme leur précédente rencontre à Porto-Novo, la capitale du pays. Il faut dire qu’à l’entame de la rencontre considérée pour les béninois comme un match test pour bien affronter la Sierre Léone sur ses propres installations à Freetown dans quelques jours, les Écureuils ont affiché leur détermination de remporter la partie. En effet, dès la 12’ de jeu, les hommes du technicien français, Michel Dussuyer, ont trouvé le fond des filets des champions d’Afrique 2012. Un effort en passe décisif de Jordan Adéoti concrétisé par le professionnalisme de Cebio Soukou. Un but qui va amener les Chipolopolos à rappeler qu’ils demeurent une grande nation de football africain, et ce, en 7’ seulement après la réalisation des quarts de finaliste de la dernière CAN. Salulani Phiri, miséricordieusement aidé par une perte de balle du milieu de terrain béninois, Rodrigue Kossi, égalise donc pour la Zambie à la 19’.

Le doute plane sur la qualification à la CAN

Les dernières minutes de la première période du match vont rappeler aux supporters béninois une douloureuse fin de match des Écureuils face aux Super Eagles du Nigeria en mars dernier au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. En cause, dans les ultimes secondes du temps additionnel, le « Onze national » a une nouvelle fois baissé la garde faisant preuve de manque de concentration. Une occasion en or saisie par les Chipolopolos pour prendre l’avantage en marquant leur deuxième but de la rencontre grâce à un travail footballistique bien combiné et finalisé par le zambien Tandi Mwape. Le Bénin 1, la Zambie 2, et ce sera la pause. Cette remarque fait planer le doute sur la qualification à la CAN Cameroun 2022, face à la Sierre-Léone à Freetown. À la reprise, une fois de retour des vestiaires, les locaux ont changé le fusil d’épaule en prenant totalement le match en main et posé les pieds sur le ballon. Tout ceci, avec une mise en exécution visible des directives du coach Michel Dussuyer qui a su faire un coaching gagnant au cours de la deuxième période du match. L’Écureuil Saturnin Allagbé a été remplacé par Fabien Farnolle et d’autres Écureuils comme Yohan Roche. C’est d’ailleurs ce dernier qui a confirmé la lecture du jeu du patron du banc des Écureuils en mettant les deux formations à égalité grâce à son but marqué à la 79’. Bénin 2, Zambie 2. Le score ne changera point jusqu’au coup de sifflet final par l’officier de la rencontre. Il convient de noter la titularisation du capitaine des Écureuils, Stéphane Sessegnon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.