Press "Enter" to skip to content

Deuil dans les médias : Ismaël Keko est mort

Photo : Feu confrère, Ismaël Keko


La presse béninoise est en deuil, notamment celle du département de l’Ouémé, au Sud-est du Bénin. L’un des chroniqueurs au Palais des Gouverneurs, à Porto-Novo, la capitale du Bénin, est passé de vie à trépas. Eh bien, le journaliste Parlementaire, Ismaël Keko, n’est plus de ce monde. Le désormais feu confrère a répondu à l’appel au Dieu Tout-puissant Allah, ce vendredi 11 juin. À en croire les sources proches de la famille du défunt, Ismaël Keko serait décédé des suites d’une maladie.

Mort de Coronavirus ?

Laquelle maladie, il faut le rappeler, qui reste à déterminer au regard de la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de Coronavirus. Rien ne permet donc de dire qu’il serait mort du virus qui a déjà tué plus de 100 béninois. Précédemment journaliste au quotidien « La Nouvelle Tribune », Ismaël Keko était aussi membre du Réseau des Journalistes Accrédités au Parlement (REJAP). Il avait principalement pour rôle au sein du REJAP, le Secrétaire à l’Organisation. La presse béninoise est ainsi éplorée.

Tout le personnel de la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » se joint au Promoteur Directeur Général de l’organe, Bienvenu Djissa, pour présenter les profondes condoléances, à la famille de l’illustre disparu et aux professionnels des médias béninois. Paix à l’âme d’Ismaël Keko !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.