Press "Enter" to skip to content

Coupe CAF TOTAL ENERGY 2020-2021 : Le Raja Casablanca sacré champion face à la JS Kabylie (2-1)

Photo : L’attaquant congolais Ben Malango est le meilleur buteur de la compétition avec 6 réalisations


Il y a juste quelques minutes, le champion de la 18ème édition de la Coupe de la Confédération est connu. Ce samedi 10 juillet, le Raja Casablanca, club champion du Maroc, a soulevé le trophée dans le temple du football béninois. Face à la Jeunesse Sportive de Kabylie, le Raja Casablanca a réussi sa finale au stade Général Mathieu Kérékou, à Cotonou, la capitale économique du Bénin, en s’imposant 2 buts à 1. Un vœu rapidement exprimé dès l’entame du jeu avec l’ouverture du score vaillamment défendu après l’expulsion à la 63’ d’Omar Arjoune au cours du jeu. Réduits donc à 10, les Aigles Verts, ont démontré qu’ils étaient bien favoris pour remporter cette finale de la Coupe CAF TOTAL ENERGY 2020-2021. C’était en présence de 12.000 spectateurs répondant présents avec le respect des dispositions sanitaires indiquées par les autorités de Porto-Novo, dans le nouvel GMK, qui peuvent témoigner la confiscation du cuir rond, dès les premières minutes, par le Raja Casablanca. En effet, avec confiance, sur une ouverture lumineuse, Soufiane Rahimi, royalement servi par Omar Arjoune, élimine le gardien Oussama Benbot, et dépose paisiblement le ballon au fond des filets. C’était à la 5ème minute après le coup d’envoi où le but est annulé pour la position de Rahimi signalée hors-jeu avant d’être accordé après de longues minutes de contestation (1-0). Neuf minutes après, suite à un joli débordement, le congolais Ben Malongo profite de l’apathie défensive de la JSK pour se mettre en évidence dans un contrôle enchaîné d’une frappe puissante en pivot qui ne laisse aucune chance au gardien algérien. Raja Casablanca 2, Jeunesse Sportive de Kabylie 0. Un peu déconcentré, les rajaouis voient ensuite les boulets de canon d’Abdelilah Hafidi un peu après la demi-heure de jeu et de Rahimi à moins de six minutes du temps réglementaire de la première période, une nouvelle occasion qui ouvre les yeux aux kabyles.

Huitième titre continental

À la reprise, le Raja maîtrise son sujet. Mais les hommes de Denis Lavagne repassent à quatre en défense et semblent animés de meilleures intentions. Ce qui a crée un cafouillage suite à une belle combinaison qui a permis à Mohamed Zakaria Boulahia d’allumer une frappe croisée qui trompe le gardien marocain, Anas Zniti. Le Raja est cueilli à froid d’entrée de seconde période (1-2), soit à la première minute du retour des vestiaires. Les algériens peuvent à nouveau rêver d’un premier trophée continental depuis 2002. Dix minutes après l’expulsion d’Omar Arjoune, les marocains parviennent à inquiéter Oussama Benbot après une contre-attaque rondement menée dans un match est complètement relancé avec la défense du Raja qui ne retire pas les pieds même à 10 contre 11. Une supériorité numérique que les kabyles n’ont pas su à profiter et malgré de longues minutes étouffantes et une fin de rencontre électrique, les rajaouis tiennent leur victoire. Éliminés en Ligue des champions, distancés en Championnat du Maroc, sortis en coupe nationale, un huitième titre continental. Il convient de noter que l’attaquant congolais Ben Malango est le meilleur buteur de la compétition avec six (06) réalisations.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.