Press "Enter" to skip to content

France : Fin de la prise d’otages à la prison de Condé-sur-Sarthe, le prisonnier s’est rendu

Photo : Des policiers français devant la prison de Condé-sur-Sarthe après l’agression de deux surveillants le 5 mars 2019


Quand le chef bandit est tué ou capturé, le film prend naturellement fin.  « La prise d’otage est terminée. ». Ce ne sont pas la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » ici à Porto-Novo qui le disent. C’est bien le ministre français de la Justice, gardes Sceaux Me Éric Dupond-Moretti qui a annoncé sur son compte Twitter ce mardi 5 octobre, il y a quelques minutes, soit aux alentour de 13h (heure béninoise) que le détenu qui avait retenu en otage deux gardiens de prison à la maison d’arrêt de Condé-sur-Sarthe (Orne) en début de journée s’était « rendu ».

« J’apporte mon soutien aux deux surveillants victimes et je félicite chaleureusement les personnels des ÉRIS et du RAID qui ont permis ce dénouement rapide. »

Me Éric Dupond-Moretti

Une occasion pour l’avocat de l’opposant béninois en exile en France, Sébastien Germain Ajavon, de réaffirmer son soutien aux otages et aux force de l’ordre public français pour la réussite de l’opération au cours de laquelle personne n’a été blessé. « J’apporte mon soutien aux deux surveillants victimes et je félicite chaleureusement les personnels des ÉRIS et du RAID qui ont permis ce dénouement rapide. », a exprimé Me Éric Dupond-Moretti. « J’irai dès cet après-midi à leur rencontre. », a ajouté le garde des Sceaux. Rappelons qu’à la mi-journée, l’un des deux otages avait été relâché. L’autre surveillant était blessé à l’œil et a été libéré après la reddition du preneur d’otages. Selon une source proche du dossier, les deux surveillants sont un homme et une femme et le preneur d’otage, un détenu de droit commun âgé de 34 ans.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.