Press "Enter" to skip to content

Partenariat militaire : Le Bénin et l’entreprise chinoise Poly Technologie Inc. au front sur la construction des Complexes des zones militaires départementales

La coopération entre le Bénin et la Chine est au beau fixe à telle enseigne que le gouvernement du président Patrice Talon ne compte pas rompre un seul contrat avec les entreprises chinoises engagées dans le Nouveau Départ du Bénin. L’acte posé hier, en dit long. En effet, ce vendredi 22 octobre, dans le domaine militaire, le Bénin et l’entreprise chinoise Poly Technologie Inc. ont renouvelé leur contrat de partenariat. Un contrat qui porte sur la concrétisation du projet de la fourniture des matériels militaires et de la construction des complexes des zones militaires départementales. Un nouveau projet initié par le gouvernement Talon 2 et qui expose la détermination de ce dernier à prendre à cœur la modernisation et le renforcement des capacités opérationnelles de l’armée béninoise. Les locaux du Ministère de la Défense Nationale (MDN), à Cotonou, la capitale économique du Bénin, ont été le cadre idéal pour abriter les moments forts de la cérémonie de signature de ce contrat. Pékin et Porto-Novo étaient technologiquement face-à-face pour indiquer l’avenir de leur coopération. À travers une visioconférence donc, le président du Conseil d’Administration de Poly Technologie Inc. a envoyé ses compliments en exprimant toute sa satisfaction au peuple béninois pour le succès de la première phase. « Je suis confiant pour l’avenir de la coopération entre la Chine et le Bénin.   », a dit Wang Xingye. À en croire le chinois, l’aboutissement heureux du précédent partenariat est l’explication du dynamisme du chef de la Rupture au Bénin.

« Ce partenariat peut être porté à un niveau plus élevé et nos équipes travaillent déjà pour une troisième phase dans le cadre du partenariat. »  

Wang Xingye

Le principal partenaire affirme que le président béninois Patrice Talon n’a de cesse de travailler pour l’amélioration des conditions de vie des populations et du développement économique de son pays. « Ce partenariat peut être porté à un niveau plus élevé et nos équipes travaillent déjà pour une troisième phase dans le cadre du partenariat. », a confié Wang Xingye présentant ses salutations au locataire du Palais de La Marina dans l’espoir de voir le ministre béninois de la Défense Nationale en Chine. Objectif : densifier encore davantage les relations entre les deux pays. Mais avant de mettre pied en Chine dans un proche avenir, le ministre béninois délégué auprès du président de la République chargé de la Défense Nationale est resté dans le moment présent de Cotonou. « Ce contrat concerne la fourniture de matériels et équipements militaires, la réalisation des études et l’exécution de travaux des complexes des zones militaires départementales. », a précisé Alain Fortunet Nouatin avec foi. « Nous avons totalement foi en l’entreprise Poly Technologie Inc. et au-delà, au peuple chinois. », a exprimé l’autorité béninoise avant d’indiquer les deux piliers sur lesquels repose la coopération bénino-chinoise. « La coopération entre le Bénin et la Chine repose sur la sincérité et la fidélité. », a déclaré Alain Fortunet Nouatin. Le collaborateur direct du chef des armées béninoises n’est pas allé par quatre chemins pour soutenir qu’ « il s’agit de deux pays qui se considèrent réellement comme amis ». Une photo de famille est le dernier moment fort après celui de la signature des documents administratifs.

Be First to Comment

Laisser un commentaire