Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

CAN 2021 : Le Sénégal, comme en 1963, tourne dos à la Guinée (0-0)

La deuxième édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football à 24 formats a véritablement commencé au Cameroun depuis le jeudi 13 janvier, soit cinq jours après le match inaugural. Les Lions ont indompté les Antilopes éthiopiens en quatre morceaux contre une patte dans le dos (4-1) avec aux manettes deux grands Lions Indomptables : Vincent Aboubakar et Karl Toko Ekambi qui ont partagé les morceaux à part égale, à Douala. Ce vendredi 14 janvier, ce sont d’autres Lions, ceux de la Téranga, qui ont livré leur deuxième match de poule pour le compte de la deuxième journée de la CAN 2021. C’était à Bafoussam où le public a fait massivement le déplacement, face au Syli (Éléphant) National. Sénégal – Guinée, c’est un derby de l’Afrique Occidentale. Les voisins des sénégalais qui avait obtenu leurs 3 points face au Malawi lors de la première journée, se sont montrés dans la même ambition en mettant la pression sur les hommes d’Aliou Cissé dès la première seconde du coup d’envoi de la rencontre et obtiennent un corner au bout de 60 secondes. La Guinée va maintenir la domination nette sur le Sénégal durant toute la première mi-temps qui a voulu être concrétisée sur l’énorme occasion à la demi-heure de jeu où le gardien sénégalais a sorti la grande classe pour repousser l’ouverture du score du Syli National à la pause.

Éléphant traîne le Lion

Kaba Diawara a certainement remonté le mental de ses hommes à la pause. En effet, à la reprise, les guinéens ont pris d’assaut dès les premières secondes de la deuxième mi-temps, la surface de réparation des sénégalais. L’absence du capitaine sénégalais et milieu du Paris Saint Germain (France), Idrissa Gana Gueye, atteint par la vague de l’ennemi invisible cruel et meurtrier mondial, Coronavirus, aurait été fatale pour les Lions de la Téranga, faisant du milieu de terrain, la propriété du Syli National. Mais Sadio Mané et ses coéquipiers du jour, ont trouvé la force nécessaire pour multiplier les occasions à la deuxième période de la rencontre. Aucune occasion, sénégalaise ou guinéenne, ne sera concrétisée jusqu’au coup de sifflet final sur le score nul de zéro but partout. Un match qui rappelle la première rencontre entre le Sénégal et la Guinée, le 15 février 1963 où les Lions de la Téranga et le Syli National ont fait match nul (1-1). 

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.