Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Littoral : Le gouvernement Talon 2 attaque l’inondation au cou avec le PAPC à plus de 260 milliards de FCFA

Photo : Le ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD), Didier José Tonato (M), à Cotonou, ce jeudi 21 avril


Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC). C’est l’arme redoutable que le gouvernement Talon 2 s’est muni cette fois-ci pour régler définitivement le phénomène de l’inondation dans le département du Littoral. Inutile de rappeler que ce département du Sud-Bénin est composé d’une seule et unique commune, à savoir la capitale économique du pays, Cotonou. La saison des pluies est une période très difficile pour la ville côtière béninoise qui, depuis l’avènement du gouvernement de la Rupture, connaît une terre peu à peu sèche. En effet, le président Patrice Talon a doté ce dernier d’un document politique de développement durable jamais élaboré par les prédécesseurs du locataire du Palais de La Marina. Il s’agit du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). Pour le premier quinquennat, des réalisations record et merveilleuses sont sorties de l’application des recommandations de ce document. Le deuxième en dédoublement au regard de l’engagement constant du chef du gouvernement béninois de faire du Bénin Révélé, une réalité. 

« Le Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC) vise à réduire de façon considérable la vulnérabilité de la ville de Cotonou face aux inondations et favoriser la réalisation d’infrastructures socio-économiques durables. »

Luc Sètondji Atrokpo

Après l’asphaltage sous la tutelle du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD), qui a changé l’environnement vital des béninois, notamment ceux et celles de Cotonou, voici le vaccin contre l’eau dans les ruelles et grandes artères principales de la ville métropole du Bénin. L’administration de ce vaccin a été procédée, ce jeudi 21 avril, par le N°1 du MCVDD dans un lieu idéal qu’est la Mairie de Cotonou. Didier José Tonato y a présidé en personne la cérémonie de lancement officiel des travaux du Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC), en présence de la première autorité de la maison municipale qui a indiqué la vision du Projet. « Le Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC) vise à réduire de façon considérable la vulnérabilité de la ville de Cotonou face aux inondations et favoriser la réalisation d’infrastructures socio-économiques durables. », a fait savoir le maire, Luc Sètondji Atrokpo.

« Le PAPC dont nous lançons les travaux ce jour est un projet fondamentalement social parce qu’il améliore de façon définitive et durable le cadre de vie des quartiers populaires, des quartiers périphériques et de l’ensemble de la population de la ville de Cotonou. »

Didier José Tonato

L’autorité centrale a appuyé cette indication de l’autorité locale en relevant que ce programme est la matérialisation des efforts engagés par le gouvernement du président Patrice Talon pour améliorer durablement les conditions de vie des populations de Cotonou, et s’insère dans les priorités définies dans les Programmes d’Actions du Gouvernement 1 et 2. « Le PAPC dont nous lançons les travaux ce jour est un projet fondamentalement social parce qu’il améliore de façon définitive et durable le cadre de vie des quartiers populaires, des quartiers périphériques et de l’ensemble de la population de la ville de Cotonou. », explique Didier José Tonato.

7 grandes infrastructures sociocommunautaires

Aux côtés de ces deux autorités locale et centrale pour la circonstance, des élus locaux et communaux, des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et des responsables des entreprises adjudicataires. Ce Programme se résume en enveloppe financière d’un montant global de 401,78 millions d’euros, soit 263,55 milliards de FCFA, dont le soutien des PTF à l’image de la Banque Mondiale avec 89,1 millions d’euros, de la Banque Européenne d’Investissement avec 50 millions d’euros, et enfin de l’Agence Française de Développement (AFD) avec 40 millions d’euros. Un soutien qui appuie incontestablement de louables efforts du gouvernement qui s’engage à mettre fin, et ce, durablement, à ce que les concitoyens de Patrice Talon peuvent appeler une fatalité. Il convient de noter que le Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC) aboutira à l’existence de sept (07) grandes infrastructures sociocommunautaires :

  1. la construction de 46km de collecteurs primaires ; 
  2. la construction de 90 km de collecteurs secondaires et de caniveaux latéraux de rue ;
  3. l’aménagement et le pavage de 49km de rues ; 
  4. l’aménagement de 7 bassins de rétention ;
  5. l’acquisition d’équipements pour la collecte de déchets solides ;  
  6. la reconstruction et l’équipement de l’école des sourds et de l’école primaire publique de Vêdoko 2 ;
  7. la reconstruction et l’équipement de laboratoire type du centre de santé communautaire.

Mieux, la concrétisation de ce projet est synonyme de la création de 4000 emplois directs, 16.000 emplois indirects et un million de personnes directement touchées. « In fine, c’est le grand Nokoué qui sera en grande partie assaini. », ajoute le ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable. Le dernier moment fort de la cérémonie de lancement a été une série de visite de terrain, notamment sur le site des travaux Pa3 à Vêdoko, sur le site de travaux collecteur Pa3 et vers la base vie du Pa3 à Godomey (dans la commune d’Abomey-Calavi, dans le département de l’Atlantique). Une descente du terrain qui a permis au patron du MCVDD de constater le démarrage effectif des travaux du PAPC.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.