Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Finance durable – Afrique 2022 : Patrice Talon a raison d’écouter Kristalina Georgieva, bravo Romuald Wadagni pour le prix « Deal of the year »

Photo : Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, saluant son ministre d’État, chargé de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni


Fin janvier 2020, très joyeuse, la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI) avait salué la gouvernance en place au Bénin depuis le mercredi 6 avril 2016. Une gouvernance, selon Kristalina Georgieva, instaurée par le président Patrice Talon, qui a permis au Bénin de connaître un Nouveau Départ du développement durable dans tous les domaines, notamment le domaine économique. La joie de celle qui a succédé à Christine Lagarde à la tête du FMI, portait sur deux raisons dont la deuxième était « le niveau élevé de la croissance économique du Bénin ». Elle avait reconnu que c’est grâce à « la rigueur » et à « la discipline » dont fait preuve Patrice Talon dans sa gouvernance qui explique le fruit d’importants succès et de prouesses enregistrés en moins d’un quinquennat. Alors, la cheffe de l’institution financière basée à Washington, avait exigé au chef de la Rupture, « la continuité de la mise en œuvre des réformes », affirmant que « si Patrice Talon est toujours animé par le même courage du début de son mandat jusqu’à la fin », cela faciliterait les nombreux financements et le Bénin gagnerait de plus belle la confiance des Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

Peut-on dire, au regard de ce que le pays vient de décrocher, que c’est la Directrice Générale du FMI ou le chef de l’État béninois, qui a raison ? En effet, une chose est de conseiller quelqu’un, que ce dernier le met en application, en est une autre. Comme le dit un adage populaire béninois, citation : « l’adepte du Dan a prié pour Dan, le reste est dans les mains de Dan ». Fin de citation. En se référant à cet adage, on peut dire que c’est le locataire du Palais de La Marina, à Cotonou, la capitale économique du pays, qui a raison en continuant dans cette lancée soulignée par la N°1 de la FMI. En cause, pour avoir concrétisé une réforme économique majeure, portée par le projet ESSENAM, à travers l’émission en juillet 2021, faisant du Bénin le premier pays africain et l’un des rares à l’échelle mondiale à aller sur le terrain des obligations internationales dédiés au financement des Objectifs du Développement Durable (ODD), pour un montant total de 500 millions d’euro, le ministre d’État béninois, chargé de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni, a permis à son chef, le président Patrice Talon, de voir son pays distingué.

« Deal of the year »

Eh bien, le mercredi 4 mai, il a été décerné au Bénin, le prix dénommé « Deal of the year » dans la catégorie « Finance durable – Afrique » de l’année 2022 par la revue « The Banker ». C’était à travers un communiqué publié, ce jour, lundi 9 mai, dont une copie est parvenue à la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE ». Rappelons que The Banker est un Magazine international spécialisé dans l’intelligence économique et financière au plan financier international. Retrouvez, en cliquant ci-dessous, l’intégralité dudit communiqué.

Communiqué : Bénin, prix « Deal of the year » 2022.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.