Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Coopération sportive : Avec près de 600 millions FCFA, la France et le Bénin attaque le développement de la pratique féminine

Photo : Le ministre des Sports, Oswald Homéky, et l’ambassadeur de France près le Bénin, Marc Vizy, à Cotonou, ce mardi 31 mai


La promotion du sport en général, et du sport féminin en particulier au Bénin, est aussi au cœur des priorités sur le plan du développement durable. Les autorités de Porto-Novo en sont conscientes et ne manquent pas d’accompagnement dans leurs efforts louables pour atteindre l’objectif d’un véritable « Bénin Révélé ». Celui de Paris ne s’est pas fait attendre. En effet, ce mardi 31 mai, le ministère béninois des Sports et l’Ambassade de France près le Bénin ont procédé à la signature d’une convention entre la France et le Bénin. Le locataire de la propriété française sur le territoire béninois était au Ministère des Sports (MS) pour honorer de sa présence, la cérémonie de signature qui exprime l’engagement commun des deux pays pour booster la pratique du sport par les femmes béninoises.

 Athlétisme, Basket-Ball et Handball

869 462 €, soit 570 329 750 FCFA. C’est le montant que contient cette convention signée hier par les deux parties. Il est exclusivement destiné à l’appui du développement de la pratique féminine dans trois disciplines sportives au Bénin. Il s’agit notamment du basketball, du handball et de l’athlétisme. L’impact de cette coopération sportive qui vient de se relancer entre, le pays d’Emmanuel Macron et de Patrice Talon, se fera ressentir dans plusieurs structures en charge du sport national. Outre les trois premières directement touchées, à savoir, la Fédération Béninoise de Basket-Ball (FBBB), la Fédération Béninoise de Handball (FBHB) et la Fédération Béninoise d’Athlétisme (FBA), il faut noter l’Association Enfants du Bénin Debout (EBD). 

« Ce projet est le premier sur la thématique sportive que l’ambassade va porter. Il va aider les femmes à occuper plus massivement des postes d’encadrantes sportives,…. »

Marc Vizy

À ces structures, il faut ajouter trois organes sous tutelle du Ministère des Sports, dont précisément le Centre Multimédia pour les Activités de Jeunesse du Bénin (CMAJB), l’Agence Nationale des Événements Culturels Sportifs et des Manifestations Officielles (ANECSMO) et bien évidemment le Fonds National pour le Développement des Activités de Jeunesse des Sports et des Loisirs (FNDAJSL). Le Nouveau Départ du développement Sport au Féminin, un projet qui se place à la première position de la thématique sportive de la France, intervient pour une importante modification dans notre pays. L’Ambassadeur de la France près le Bénin ne dira pas le contraire. « Ce projet est le premier sur la thématique sportive que l’ambassade va porter. Il va aider les femmes à occuper plus massivement des postes d’encadrantes sportives, alors qu’elles sont actuellement en nombre marginal et va contribuer à modifier durablement et sensiblement l’écosystème actuel de l’encadrement sportif au Bénin pour les 3 disciplines prioritaires et à le rendre plus favorable au développement de la pratique féminine. », a soutenu Marc Vizy

« Durant ces 19 prochains mois, Monsieur le Ministre, nous allons œuvrer ensemble pour que les filles et les femmes du Bénin puissent s’épanouir grâce à la pratique sportive et ainsi démontrer tout leur potentiel. »

Marc Vizy

Il faut indiquer la durée de la réalisation du projet compris entre deux ans dans lequel la France et le Bénin s’accordent pour l’épanouissement des femmes béninoises à travers le sport. « Durant ces 19 prochains mois, Monsieur le Ministre, nous allons œuvrer ensemble pour que les filles et les femmes du Bénin puissent s’épanouir grâce à la pratique sportive et ainsi démontrer tout leur potentiel. », a déclaré Marc Vizy. Une déclaration que le ministre béninois des Sports a bien notée en saluant l’engagement des parties prenantes à faire de ce projet un projet phare. « Vous êtes dans un pays d’Amazone. », a d’abord rappelé Oswald Homéky à son partenaire privilégié dans la réalisation de cet important projet. 

« Signer avec vous un accord pour la promotion du sport pratiqué par les femmes, c’est tout à fait une chose que nous prenons et partageons avec beaucoup de fierté, de plaisir, de bonheur et aussi de beaucoup d’humilité. »

Oswald Homéky

Un projet qui affiche la vision du chef de l’État français et du gouvernement Borne, et du chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon. « Signer avec vous un accord pour la promotion du sport pratiqué par les femmes, c’est tout à fait une chose que nous prenons et partageons avec beaucoup de fierté, de plaisir, de bonheur et aussi de beaucoup d’humilité. », a fait savoir Oswald Homéky. À entendre le jeune ministre qui concrétise depuis avril 2016, la politique de promotion de l’ensemble des disciplines sportives du gouvernement de la Rupture, la parité sera de mise. « Dans cette démarche, nous veillons à ce que les hommes et les femmes soient traités de la même façon, en tout cas sur le même pied d’égalité. », a déclaré Oswald Homéky qui voit dans la décision prise par l’Ambassade de France d’« orienter le financement » sur la dynamique de développement de sport au féminin « une décision pertinente ». Il convient de relever que la cérémonie de signature de la convention entre l’État français et celui béninois, s’est déroulée dans une ambiance non seulement chaleureuse, mais aussi sympathique et surtout conviviale.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.