Première session ordinaire du CDCC de l’Ouémé : La sécurité des populations, souci majeur du préfet

Le Conseil Départemental de Concertation et de Coordination (CDCC) présidé par le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy (photo), a tenu, mercredi 30 janvier 2019, sa première session ordinaire au titre de l’année 2019. Ceci conformément à l’article 3 du décret N° 2001-411 du 15 octobre 2001. Cette rencontre qui a réuni cinq (05) maires sur neuf (09) des Communes que compte le département de l’Ouémé et des membres de la Conférence Administratives Départementale (CAD) a eu pour cadre la salle de conférence du Cinquantenaire de la préfecture de Porto-Novo. Les conflits territoriaux, domaniaux et ceux liés à la transhumance des Peuls dans la vallée de l’Ouémé sans oublier la gestion des Coopératives d’Aménagement Rural (CAR) et leur union URCAR, étaient au cœur des échanges de la session ordinaire du Conseil Départemental de Concertation et de Coordination (CDCC) de l’Ouémé.

En effet, suite aux nombreux dégâts engendrés par ces conflits au cours de l’année 2018, le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, a inscrit à l’ordre du jour de la présente session cette préoccupation pour susciter l’intérêt des membres du CDCC, notamment les maires concernés et leurs adjoints afin qu’ils prennent des mesures visant à inverser la tendance en 2019 et à conjuguer au passé ces actes qui entachent la paix et la quiétude des populations de cette vallée. Pour Joachim Apithy, aucune violence et autre forme de barbarie ne seront tolérées sur son territoire de commandement. C’est pourquoi, l’homme a donné des consignes fermes aux éléments de la Police Républicaine et aux élus communaux concernés pour que 2019 se passe avec zéro affrontement dans cette zone située sur son territoire de juridiction.

Outre la question des conflits territoriaux, les participants ont eu droit à d’autres communications dont entres autres la présentation du Plan de développement communal (PDC) 3ème génération des Communes des Aguégués et d’Adjarra ou encore une communication sur le thème « Comment évoluer dans les pratiques de leadership et de gouvernance au quotidien ? », présentée par Gilles Bokpè, Coordonnateur du projet IHSA, un projet qui soutient le département de l’Ouémé. Le préfet a jugé aussi utile cette communication pour les élus, afin qu’ils gèrent bien et de façon efficace, la tâche à eux confiée. Des exposés qui ont focalisé l’attention des invités du préfet au regard de leur pertinence et de leur impact dans la communauté. A l’issue des débats des résolutions ont été prises afin de traduire en actions sur le terrain tout ce qui a été dit.

L’ambiance conviviale qui a prévalu lors de cette rencontre, n’a pas fait oublier à Joachim Apithy, les élections législatives qui pointent à l’horizon. A ce niveau, pour une élection paisible, l’autorité préfectorale, a demandé aux maires de prendre toutes les dispositions qui s’imposent afin que tout se passe dans la quiétude. « (…) Nous devons à partir d’ici, prendre des dispositions subséquentes pour préserver la paix dans nos communes respectives, gage de tout développement. (…) Chacun de nous doit, dès cet instant, se considérer en apôtre de la paix en mission, de jour comme de nuit, de toutes les contrées de notre département, en procédant à la sensibilisation des populations sur les dispositions du nouveau code électoral actuellement en vigueur », a laissé entendre le Préfet Joachim Apithy à l’endroit des maires de son département.

Soulignons que c’est dans une ambiance de gaieté que cette première session du CDCC de l’Ouémé au titre de l’année 2019 a pris fin avec l’appel du préfet Joachim Apithy à l’endroit des élus communaux pour qu’ils mettent efficacement en oeuvre les recommandations afin de hisser le département de l’Ouémé au rang des meilleurs en 2019 sur tous les plans.

2 thoughts on “Première session ordinaire du CDCC de l’Ouémé : La sécurité des populations, souci majeur du préfet

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information