Press "Enter" to skip to content

CRIET : l’ex-préfet du Littoral, Modeste Toboula enfin condamné à 12 mois d’emprisonnement ferme

(Photo : Modeste Toboula, ex-préfet du département du Littoral)

Impliqué avec d’autres autorités dans une affaire dite de « bradage de domaine public » à Fiyéyon dans la commune de Cotonou, la seule qui constitue le département du Littoral, l’ex-préfet dudit département a été arrêté le 20 février dernier. Son procès démarré à la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) à Porto-Novo, vient de connaître une fin, un verdict. Alors qu’il attendait le 24 juin prochain, l’ex-préfet du département du Littoral est désormais fixé sur son sort judiciaire.

Modeste Toboula est condamné à une peine d’emprisonnement de 12 mois ferme. La Cour a ainsi confirmé ce lundi 3 juin, une partie de la réquisition du Ministère public lors de la dernière audience la semaine dernière. L’autre partie de sa peine requise par le Ministère public est l’amende d’un million de francs CFA. À ce niveau, la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) a condamné Modeste Toboula à une amende de 2 millions de francs CFA.

Modeste Toboula qui a plaidé non coupable et s’en remettait à la justice divine, va devoir prier Dieu de lui donner la force de purger sa peine de 8 mois qui lui reste derrière les barreaux de la prison civile d’Akpro-Missérété, dans le département de l’Ouémé.

2 Comments

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.