Press "Enter" to skip to content

Dématérialisation : Hervé D. Djokpé fait appliquer une décision gouvernementale et somme 31 attachés financiers de rentrer à Porto-Novo

(Photo : Hervé D. Djokpé, Secrétaire général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération)


Le Secrétaire général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération (SG MAEC) n’est pas de nature à faire traîner l’application des décisions du gouvernement du Bénin qui visent le développement durable de son pays. Ce jeudi 13 juin, soit quelques semaines après une prise de décision par le gouvernement du Bénin, Hervé D. Djokpé a mis en exécution ladite décision. Le SG MAEC, à travers une circulaire en date du jeudi 13 juin 2019, a notifié aux chefs de missions diplomatiques et consulaires du Bénin, la fin des missions des attachés financiers et le retour définitif à Porto-Novo.

La circulaire, faut-il le préciser, a été prise en exécution d’une décision gouvernementale. À considérer cette décision, le gouvernement actuel met une fin à la mission des attachés financiers des représentations diplomatiques du Bénin dans le monde. Et cela doit être une réalité dans les missions diplomatiques et consulaires du Bénin au mercredi 31 juillet prochain. À cette date, les personnes concernées doivent être déjà au pays.

Rationalisation des ressources de l’Etat

À son arrivée à la tête du Bénin, il y a trois ans, le chef de l’État béninois, Patrice Talon a engagé des réformes. Le fruit de l’une de ces réformes est cette décision du gouvernement que le SG MAEC demande à faire respecter. Il s’agit bien de la réforme de la dématérialisation des procédures. Cette réforme, nous renseigne notre source au haut niveau de la maison diplomatique à Cotonou, a permis au gouvernement béninois de voir l’inutilité de la présence dans les missions diplomatiques et consulaires des attachés financiers, qui par contre, fait dépenser la caisse de l’État.

En effet, de toutes les tâches que ces attachés financiers se disent accomplir à l’extérieur du pays, la quasi totalité de ces tâches est accompli désormais depuis le MAEC à Cotonou. Comme cela se fait dans certaines grandes nations à l’image de la Suède où la dématérialisation est déjà en marche. Il faut aussi souligner que dans ce pays, les Ambassadeurs ne sont pas résidents. Ils restent au pays, depuis le ministère, pour gérer les relations de leur pays de représentation entre la Suède. Et pourtant, ces Ambassadeurs non-résidents vont en contact de leur pays de représentation. Et ce, au plus 3 fois par an.

Alors, il y va du bien économique du Bénin que ces fonctionnaires reviennent au bercail. Car, leur retour permettra à l’État de faire des économies ; puisqu’ils coûtent à l’État béninois plus que le budget mis à leur disposition. C’est aussi ce qu’on appelle la rationalisation des ressources de l’État. À leur retour, ils ne seront pas remerciés, mais plutôt déployés dans les services du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), leur ministère de tutelle.

2 Comments

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.