Press "Enter" to skip to content

Ouémé : La Police Républicaine plus forte que le redoutable braqueur et présumé auteur de l’assassinat de l’agent de Police en 2018 à Azowlissè

Adjimon Ahouanvoékè allias « Anankpo », cette identité résonnera en histoire, brève dans le passé dès ce week-end. Les populations dont cette personne a nui dans le département de l’Ouémé, notamment celles de la vallée de l’Ouémé, sont désormais délivrées. Elles doivent principalement remercier les éléments de la Direction Départementale de la Police Républicaine Ouémé. Cette direction dirigée par le divisionnaire Gaudens Sègbo. Secondé par le commandant Alexis Azoua, un des fruits de leur combat indéniable contre l’insécurité dans le département de l’Ouémé va donner raison aux efforts remarquables qu’ils fournissent nuit et jour. En cause, le redoutable braqueur a échoué dans ces actions ce week-end à Azowlissè dans la commune d’Adjohoun.

En effet, dans la matinée de ce samedi 2 novembre, le match qu’il a livré face aux éléments de la Police Républicaine, a tourné à l’avantage de ces derniers. Soulignons qu’Adjimon Ahouanvoeke allias « Anankpo », un repris de justice, était fortement recherché dans l’affaire dans l’assassinat du feu agent de Police Gildas Agbogbo en 2018 à Azowlissè. Dans cette affaire, le hors-la-loi serait le présumé auteur du forfait qui a coûté la vie au jeune policier Gildas Agbogbo précédemment en service au poste avancé du commissariat d’Adjohoun dans l’arrondissement d’Azowlissè. Mieux, le danger mis hors état de nuire, est un fournisseur d’armes à feu à un grand réseau de divorcer de société dont il est à la tête et qui opère des braquages dans plusieurs localités du Bénin.

Le constat a été fait au cours de l’opération de son interpellation où Anankpo n’a pas hésité à ouvrir le feu en premier sur les vaillants agents de la Police Républicaine. Ayant suffisamment d’information sur leur face-à-face, les hommes en uniforme étaient également au point jusqu’aux dents. La riposte à l’attaque du braqueur ne lui laissera aucune chance d’aller répondre à l’interrogatoire du Procureur de la République à Porto-Novo. Ce sera son dernier jour, les échanges de tirs l’ont emporté définitivement. Il convient de noter que c’est bien la tête qui vient d’être enlevée ce samedi. Eh bien, les enquêtes sont encours pour démembrer le reste des membres du corps de ce réseau qui trouble la quiétude de la paisible population du département de l’Ouémé et environ.

2 Comments

  1. GBEDJISSI Z Narcisse GBEDJISSI Z Narcisse 21 novembre 2019

    Le DDPR Oueme n’est pas un capitaine mais plutôt un divisionnaire.

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.