Press "Enter" to skip to content

Tournée statutaire du préfet de l’Ouémé : Emmanuel Zossou félicité par Joachim Marie-Florès Vignon Apithy qui lui jette des fleurs

Photo : Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Djiman Zossou (D) recevant les félicitations du préfet du département de l’Ouémé, Joachim Marie-Florès Vignon Apithy (G), mercredi 6 novembre à Porto-Novo


Dans 24 h, et la tournée statutaire du préfet du département de l’Ouémé pour le compte de l’année 2019 sera conjuguée au passé. Justement, pour cette année, l’autorité départementale a changé de cycle. En effet, le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy avait l’habitude de terminer sa tournée statutaire par la commune de Porto-Novo. Mais cette fois-ci, c’est la ville capitale du Bénin qui est la huitième commune, soit l’avant-dernière, qui accueille la tutelle. Ce mercredi 6 novembre donc, le maire de la ville aux trois noms Hôgbonou –Ajase – Porto-Novo, Emmanuel Djiman Zossou et le conseil communal ainsi que la population ont reçu le chef des maires du département de l’Ouémé. Dans un premier temps, ce mercredi, la concertation traditionnelle de tête-à-tête avec l’autorité communale avait eu lieu à l’Hôtel de Ville sise au quartier Agbokou dans le deuxième arrondissement de Porto-Novo. Puis, dans une délégation communale et départementale, le cap a été mis sur la maison des jeunes de la ville capitale au quartier Djêgan-Kpêvi dans le cinquième arrondissement de Porto-Novo. Là-bas, la population de Hôgbonou –Ajase – Porto-Novo, composée de jeune, sages et les têtes du pont de la confession religieuse, attendait en joie le N°1 du département de l’Ouémé. Avec cette dernière, le représentant du chef de l’exécutif béninois dans le département de l’Ouémé a échangé en présence des cadres municipaux.

Notons que les échanges se sont déroulés dans une ambiance très sincère et directe où les expressions se sont accordées avec respect, mais aussi et surtout avec reconnaissance totale. « Je ne suis pas venu ici pour un discours. J’ai voulu qu’on échange sur le développent de la ville de Porto-Novo avec les cadres de la mairie. Qu’on puisse se parler dans la mesure où leur mandat tire progressivement à sa fin. », a d’abord fait savoir le préfet après le discours du maire où ce dernier a été reconnaissant. « (…) Vos soutiens nous ont permis de sortir Porto-Novo de son trou sur le plan administratif. », a reconnu Emmanuel Djiman Zossou. C’est une grande avancée, et le chef hiérarchique n’a pas besoin d’un discours pour le reconnaître. « Depuis 4 ans, je n’ai pas l’habitude de féliciter le maire de Porto-Novo. », a souligné le préfet du département de l’Ouémé. « Aujourd’hui, je vous félicite sur le plan administratif. », a déclaré Joachim Marie-Florès Vignon Apithy. Mais pourquoi préfet, il faut le dire à la population ici présente et non à moi seul dans un quatre murs, aurait murmuré le maire Emmanuel Djiman Zossou au fond de lui. « Parce que la production de vos documents a une clarté. Nous arrivons à vous lire, à vous comprendre. », a expliqué la tutelle.

À en croire le patron, le chef de l’exécutif communal de Porto-Novo, a fait un bon travail sur le budget primitif, contre administratif et le collectif budgétaire (s’il y en avait). Mais là, Emmanuel Djiman Zossou aurait associé les organes infra communaux que conseille à chaque occasion son chef.  « Si je vous félicite, ce sont les Chefs Quartier (CQ) ; les Chefs Village (CV) ; les Chefs d’Arrondissement (CA) ; les Conseillers, que je félicite à travers vous. », a mentionné Joachim Marie-Florès Vignon Apithy. « Aller sur le foncier en faisant la reddition de compte, ce n’est pas facile. », a relevé la première autorité du département de l’Ouémé. « C’est une prouesse. Vous devez continuer sur cette lancée. Si ce sont des fleurs (roses) que je vous jette, tant mieux », a indiqué à Emmanuel Djiman Zossou et son conseil communal, Joachim Marie-Florès Vignon Apithy. Il convient de signaler qu’aucune joie n’amène Joachim Marie-Florès Vignon Apithy à ne pas écouter la population avant de se retirer. Il le rappelle toujours, et ce, depuis mercredi 23 octobre dernier, début de sa tournée statutaire au titre de l’année 2019. « C’est avec vous, la population, que j’aimerais échanger sur vos difficultés quotidiennes. », affirme le premier citoyen du département de l’Ouémé. Ainsi, va-t-il donner la parole à la population de Porto-Novo. De l’éducation en passant sur l’eau jusqu’à tomber sur les voies qui ne seraient pas éclairées avant de féliciter les hommes en uniforme pour ce qui se fait sur le plan de la sécurité malgré l’obscurité, la population s’est confiée sans réserve à son porte-parole auprès du chef de l’État.

Mais un point soulevé par la population va retenir l’attention de l’autorité départementale. Il s’agit des félicitations de la population à l’endroit des agents de la Police Républicaine du département de l’Ouémé. Alors, le chef suprême des armées dudit département va introduire le N°1 des flics à répondre à la population. « On a eu beaucoup de félicitations, mais nous n’allons pas dormir sur nos lauriers. », a répondu Gaudens Sègbo. Si les de sécurité publique refusent de dormir, eh bien cela a une raison. « Parce que les malfrats cherchent à fêter. », a simplement expliqué le Directeur Départemental de la Police Républicaine (DDPR) Ouémé. « Donc nous avons besoin d’être plus proche des CQ. », a-t-il relevé en soulignant l’importance de l’appui conseil de la police aux communes. Reste à savoir si le maire Charlemagne Honfo aura des fleurs de la part du préfet demain jeudi 7 novembre, car c’est sa commune Sèmè-Podji qui marquera la fin de la tournée statutaire du préfet du département de l’Ouémé pour le compte de l’année 2019. Il urge de préciser qu’après une légère pluie en plein soleil, le préfet du département de l’Ouémé a demandé d’observer une minute de silence en mémoire du désormais feu ancien ministre, Professeur Albert Tévoèdjrè, décédé ce mercredi 6 novembre à l’âge de 90 ans. « Il fut un homme de grande culture, un homme très dense, c’est également un homme de foi. ». C’est en ces trois expressions que Joachim Marie-Florès Vignon Apithy définissait l’homme.

2 Comments

  1. […] travaux dans la ville chef-lieu du département de l’Ouémé, qui est visiblement en chantier. Ce mercredi 6 novembre, dans le cadre de sa tournée statutaire pour le compte de l’année 2019 da…,  le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy a clairement montré à la population de […]

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.