Press "Enter" to skip to content

États-Unis : Nancy Pelosi demande la rédaction des articles de mises en accusation contre Donald Trump

Photo : La cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, à Washington, jeudi 5 décembre


Ce jeudi 5 décembre, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a demandé que soit formellement rédigé l’acte d’accusation contre le président américain Donald Trump, soupçonné d’avoir fait pression sur l’Ukraine pour servir ses intérêts politiques. Il faut reconnaître que cette demande est un vrai coup d’accélérateur donné à la procédure de destitution contre le président américain. La cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, demande en effet, que soit rédigé les articles de mises en accusation (impeachment) contre le dirigeant américain, coupable selon elle d’« abus de pouvoir ». « Nous gagnerons » la bataille, a réagi le locataire de la Maison Blanche en disant être impatient du procès au Sénat, où la majorité républicaine devrait en toute probabilité l’acquitter, peut-être dès janvier prochain. Dans une allocution formelle, Nancy Pelosi a formulé sa demande à la commission judiciaire de la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates.

« Le président ne nous laisse pas d’autre choix parce qu’il a de nouveau essayé de corrompre nos élections pour son propre bénéfice », a justifié Nancy Pelosi sur un ton solennel. Il (Donald Trump ndrl) « a commis un abus de pouvoir, affaibli notre sécurité nationale et mis en danger l’intégrité de nos élections », a-t-elle encore assené. Il faut rappeler que les démocrates ont ouvert une enquête en destitution contre Donald Trump après avoir appris qu’il avait demandé à l’Ukraine d’enquêter sur Joe Biden, bien placé pour l’affronter lors de la présidentielle de 2020. Leurs investigations, marquées par l’audition de 17 témoins, ont montré qu’une invitation à la Maison Blanche au président ukrainien, Volodymyr Zelensky, avait été conditionnée à l’annonce des investigations sur Joe Biden. Une aide de près de 400 millions de dollars destinée à l’Ukraine, en conflit armé avec la Russie, a, selon de hauts responsables, également servi de moyen de pression.

One Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.