Press "Enter" to skip to content

Sèmè-Podji : Adidjatou Mathys dépose un poisson USL de Sébastien Ajavon dans le panier du Bloc Républicain

Photo : La ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys, à Djèrègbé, samedi 8 février


« Les requins n’ont pas besoins d’apprendre à nager ». Cette expression est le message en acte que fait passer la ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys. Dans la dix-neuvième Circonscription Électorale (19ème CE) du Bénin, le requin politique étale ses nageoires. Le panier de son parti Bloc Républicain (BR), dont elle est le poids lourd féminin, se rempli de poissons. Ce week-end, il est à rappeler que la N°1 du Ministère du Travail et de la Fonction Publique (MTFP) a bougé deux grandes communes de la dix-neuvième Circonscription Électorale (19ème CE) du pays. Il s’agit notamment de Porto-Novo, la capitale béninoise, et Sèmè-Podji, dans le département de l’Ouémé. Dans ces deux communes du Sud-est du Bénin frontalières au grand voisin, le Nigeria, dont les frontières sont toujours fermées depuis le 20 août 2019, Adidjatou Mathys a fait de deux pierres trois coups. En effet, dans la matinée du samedi 8 février, les jeunes étudiants du Bénin en fédération à l’INJEPES dans l’Ouémé, ont fait appel à la mamie gentille du gouvernement du président Patrice Talon pour rester sous ses bras dans le parti Bloc Républicain (BR). La voix rassurante du chef de l’Exécutif béninois devant les partenaires sociaux, n’a pas hésité de répondre à l’appel de ces enfants et petits-fils. Très généreux, son collègue de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, lui aussi membre fondateur et membre du bureau politique du BR, ce dernier aurait partagé sa source d’énergie avec Adidjatou Mathys. Eh bien, après la capitale aux trois noms : Hôgbonu – Ajase – Porto-Novo, la lumière du deuxième parti politique prôné par le chef de la Rupture, a projeté sa lumière sur Sèmè-Podji. Dans l’après-midi de ce même samedi, Adidjatou Mathys a été accueillie par une forte population impressionnante, fruit de la mobilisation réussite du Chef de Village (CV) de Wêkê, Félix Hounmènou.

Bloc Républicain, le parti politique favorable pour la jeunesse d’Agblangandan

Avec le CV Wêkê et la population, la confiance de Patrice Talon dans la poursuite de la mise en œuvre des réformes administratives, était resté durant toute la soirée du samedi en mode « ton pied mon pied ». Tellement calme, mais très rapide dans le « galopement », la cavalière du Cheval blanc gagnant dans Adjarra, Aguégués, Porto-Novo et Sèmè-Podji ; va rester à Djèrègbé et prendre un poisson à Agblangandan puis le déposer dans le panier du BR qu’elle avait en main chez le CV Wêkê. Quel poisson en plus ?! Poisson Union Sociale Libérale (USL) de l’opposant béninois, troisième lors de la présidentielle de 2016, Sébastien Ajavon. Le Conseiller Communal de Sèmè-Podji, François Assogba Houssou, n’est plus avec l’homme en exile. Ce week-end, il s’est jeté dans les bras rassurants de la ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys. « C’est la jeunesse d’Agblangandan qui a décidé de me pousser dans le parti Bloc Républicain (BR) par Madame la Ministre Adidjatou Mathys. Elle a dit que c’est le parti qui lui est favorable. », a d’entrée déclaré François Assogba Houssou. Il faut noter que cette déclaration intervient une semaine jour pour jour après la rencontre de ce dernier avec la lumière du BR au siège de Campagne de la patronne des fonctionnaires béninois, à Porto-Novo. « Les jeunes m’ont dit de rencontrer Madame Adidjatou Mathys. Je l’ai rencontré le samedi passé (samedi 1 février ndrl). Et ceci a été une grande joie pour moi de rencontrer cette dame. », a affirmé le désormais ex-partenaire politique de Sébastien Ajavon. Mais pourquoi avoir choisi d’entrer dans le Bloc Républicain par la seule femme bienveillante du gouvernement du président Patrice Talon ? « Madame Adidjatou Mathys est une grande dame, une mère de famille qui est à l’écoute de ses enfants. C’est pour cela j’ai accepté aux jeunes de prendre par elle pour rentrer au Bloc Républicain. », a répondu au micro de la rédaction differenceinfobenin.com du groupe de presse DIFFERENCE, samedi 8 février.

À entendre le déclarant en douane agrégée, plusieurs raisons expliquent son adhésion au parti de Patrice Talon. « Beaucoup de raisons. J’ai beaucoup de raisons. D’abord, le président Patrice Talon, c’est une grande vision. Les gens ne s’en rendent pas compte. Moi-même, j’ai du retard à comprendre cela. J’ai analysé sa vision et j’ai vu aujourd’hui que la provision de cette vision est grande. Maintenant que j’ai compris, j’ai dit sans faille, quoi qu’en soit ce qui va se passer, ma famille, tous les ressortissants de Porto-Novo, d’Adjarra, d’Akpro-Missérété, qui sont à Sèmè-Podji, ils vont rester derrière Patrice Talon. », a brièvement soutenu le Conseiller Communal de Sèmè-Podji. Pour l’élu communal, les béninois vont réclamer le locataire de la Marina à Cotonou dans quelques années. « Le président Patrice Talon est un grand homme de développement et beaucoup de gens ne comprennent pas encore. Pour les retardataires qui vont comprendre après, ils vont réclamer le retour de Patrice Talon après 10 ans. », a relevé François Assogba Houssou. Il est important de souligner le Conseiller Communal de Sèmè-Podji indique qu’il a « travaillé et continue de le faire sérieusement » et, selon l’élu local, que « le terrain et la population d’Agblangandan attendent la descente » de la lumière du deuxième plus grand parti sur l’échiquier politique béninois. François Assogba Houssou ne doit pas s’inquiéter. Par contre, il doit se rassurer que du moment où son leader politique, Adidjatou Mathys, lit cet article, elle prend d’ores et déjà les dispositions pour fouler le sol d’Agblangandan avec tout son arsenal de délégation en un Bloc Républicain. Ce n’est donc qu’une question de jours !

Be First to Comment

Laisser un commentaire