Press "Enter" to skip to content

Ouémé : Joachim Marie-Florès Vignon Apithy sort sa stratégie pour finir avec l’installation des conseils communaux

Photo : le préfet du département de l’Ouémé, Joachim Marie-Florès Vignon Apithy


Dans les pas du chef de l’État béninois, Patrice Talon, le préfet du département de l’Ouémé, situé au Sud-est du Bénin, frontière avec le Nigeria, ne perd pas de temps. Le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy ne veut en aucun cas être le patin qui freinerait la roue du développement de la 4è mandature de la décentralisation qu’a lancé le chef du Nouveau Départ. Rappelons que le locataire de la Marina, à Cotonou, capitale économique du Bénin, a promulgué sans tarder, la loi N°2020-13 du 02 juin portant interprétation et complétant la loi N°2019-43 du 15 novembre 2019 portant Code électoral en République du Bénin. Laquelle loi a été déclarée conforme à la Constitution béninoise par les sept (07) de la Cour Constitutionnelle. Pour maintenir donc le cap en suivant la ligne indiquée par le chef du gouvernement, le N°1 de la préfecture de Porto-Novo, chef-lieu du département de l’Ouémé, a sorti sa stratégie. Selon Joachim Marie-Florès Vignon Apithy, résoudre l’équation de l’installation des conseils communaux de sept (07) communes en attente dans son département, passe inévitablement par deux formules préfectorales et c’est ce samedi 6 juin où à jamais :

  • première, quatre (04) communes, à savoir Adjarra avec le début des travaux à  09h00 dans la salle de délibération de l’hôtel de ville ; ensuite Akpro-Misséreté à 10h30 dans la salle de délibération de l’hôtel de ville ; puis Porto-Novo, la ville capitale, à 12h00 dans la salle de délibération de l’hôtel de ville ; et Sèmè-Podji à 14h00 dans la salle de délibération de l’hôtel de ville.
  • deuxième, trois (03) communes de la vallée de l’Ouémé dont Bonou à 09H00 dans la salle de délibération de l’hôtel de ville ; suivra Adjohoun à 11h00 dans la salle de délibération de l’hôtel de ville ; et enfin Dangbo à 13h00 dans la Salle de délibération de l’hôtel de ville.

La seule question qui se pose et dont la réponse ne se trouve pas à la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE, est, comment le patron des maires du département de l’Ouémé, pourrait se retrouver à Adjarra et à Bonou à la même heure ? Mais inutile de se poser de question,  Joachim Marie-Florès Vignon Apithy est un prince et le nouveau Code électoral l’épaule dans son article 189 à cet effet. Notons que sur neuf (09) communes que compte le département de l’Ouémé, seules deux (02) ont déjà leur maire et ses adjoints installés. Il s’agit des communes d’Avrankou et des Aguégués.

Be First to Comment

Laisser un commentaire