Press "Enter" to skip to content

Palais des Gouverneurs : Col Louis Gbèhounou Vlavonou peine à trouver les mots face à la mort du député Alidou Démonlé Moko

Photo : Le président de l’Assemblée nationale du Bénin, Col Louis Gbèhounou Vlavonou


Comme toute attente, la réaction du N°1 des parlementaires béninois a été instantanée au sujet du deuil dans lequel s’est plongé le Palais des Gouverneurs ce week-end. Quelques heures après l’annonce de la mort du député de la première Circonscription Électorale (1ère CE) du Bénin, Alidou Démonlé Moko, son collègue qui le considère également comme un ami, a réagi. Mais dans la réaction du deuxième homme fort du Bénin, difficilement, les morts ont été trouvés. Pour exprimer sa grande tristesse, le chef du Législatif béninois a préféré le canal des réseaux sociaux. Sur sa page Facebook, le président Col Louis Gbèhounou Vlavonou s’est interrogé d’abord. « POURQUOI LUI ? », a-t-il titré. À le lire « J’ai appris avec une grande tristesse, ce dimanche 14 juin 2020, la nouvelle  de la disparition du député Alidou Démonlé Moko. », a reconnu Col Louis Gbèhounou Vlavonou dans sa publication sur le réseau social. Mais qui est ce défunt député du Nord du Bénin selon le patron du perchoir de l’hémicycle béninois ? « Un collègue pondéré et très brillant dans sa participation aux activités parlementaires. », a indirectement répondu le premier législateur. En continuant de le lire, il y ressort que le digne fils d’Ifangni a perdu une présence remarquable dans les débats plus constructifs pour le maintien du cap du développement durable du Bénin que dirige le président Patrice Talon. « Alidou n’était pas qu’un simple collègue, c’était aussi un ami. Sa présence effective rendait nos débats plus constructifs. », souligne-t-on dans son post.

« Je peine à trouver les mots justes mais, je tiens tout de même à lui rendre le témoignage dû à la qualité d’homme intègre épris de paix et de justice qu’il a incarné jusqu’à sa triste disparition. »

Col Louis Gbèhounou Vlavonou

Mais reconnaissons que tous ces mots n’ont pas été facilement retrouvés sur le clavier du locataire des Palais des Gouverneurs pour rendre hommage à son collègue disparu. « Je peine à trouver les mots justes, mais je tiens tout de même à lui rendre le témoignage dû à la qualité d’homme intègre épris de paix et de justice qu’il a incarné jusqu’à sa triste disparition. », a relevé Col Louis Gbèhounou Vlavonou. « Alidou Démonlé Moko restera toujours dans nos cœurs ! », rassure-t-il. Et il termine sa publication par cette belle manière. « Mes plus sincères condoléances à toute sa famille biologique  et politique ainsi qu’à tous les députés de la huitième législature. », a présenté Col Louis Gbèhounou Vlavonou, avant de signer #LGV. Rappelons que le député qui a répondu à l’appel du Tout-Puissant Allah ce jour, est de même parti politique Union Progressiste (UP) que le président de l’Assemblée nationale. Un parti jumeau du parti Bloc Républicain (BR) prôné par le chef de l’État béninois, Patrice Talon. Notons que l’UP est aujourd’hui le premier parti sur l’échiquier politique béninois avec 41 maires élus sur 77 que compte le pays, lors des dernières Communales et Municipale de 2020. L’Union Progressiste (UP) est dirigé par l’ancien ministre d’État du gouvernement du feu Gl Mathieu Kérékou et ancien président de l’Assemblée nationale, Bruno Amoussou.

Be First to Comment

Laisser un commentaire