Press "Enter" to skip to content

Premier League : Liverpool, champion après 30 ans

Le malheur de l’un fait le bonheur de l’autre. La défaite de Manchester City dans la soirée de ce jeudi 25 juin, à Chelsea (2-1) est une délivrance pour Liverpool. Les Reds sont champions d’Angleterre mettant ainsi fin à l’interminable attente depuis trois décennies. Une fin de malédiction remplie d’histoire que Liverpool ne va jamais oublier. En effet, pour la saison précédente, 2018-2019, les champions d’Europe en titre sont arrivés à la deuxième place de la Premier League avec 97 points au compteur. Est-ce le saut incroyable au terme de la saison 2013-2014 de la légende du club, Steven Gerrard, qui a occasionné le titre ? Nous n’avons pas la réponse à la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE. Il convient de noter que ni tous les grands noms passés par le stade mythique de la ville du Nord de l’Angleterre,  Anfield, n’ont jamais remporté le championnat sous ce maillot « Red », à savoir entre autres Ian Rush, Jamie Carragher, Robbie Fowler, Michael Owen, Fernando Torres, Luis Suarez. De même, Liverpool n’oubliera rien. Mais, ce jeudi soir, l’incapacité des de Citizens à s’imposer sur les installations des Blue (1-2) a permis aux Reds coachés par Jürgen Klopp, de remporter la Premier League (le championnat anglais sous sa forme actuelle, créé en 1992) pour la première fois de son histoire. Il est à souligner que depuis 1990, les Reds ont cumulé malchance et résultats sportifs en demi-teinte. Trente ans après, toute la ville arborée à la couleur rouge, respire et peut enfin se proclamer reine d’Angleterre. La pandémie de Coronavirus voulait rouvrir la route à la malédiction de se poursuivre quand la Premier League a décidé de suspendre sa compétition à la mi-mars. En cause, au fur et à mesure que les jours passaient, l’inquiétude des fans et des joueurs de Liverpool devient de plus en plus grandissant. Notamment, l’arrêté définitif de la saison en cours, sans proclamation d’un champion est envisagé, fin mars, par les instances britanniques. En cause le nouveau champion d’Angleterre de ce soir, à une avance immense sur son dauphin, Manchester City. Et cette avance, il faut le dire, est toujours présente malgré le sacre du Liverpool à 86 points +49, car il reste encore sept journées pour clôturer la saison.

Liverpool champion des champions

Il faut indiquer que l’immensité de la délivrance de ce soir est indescriptible alors que sur cette période d’attente de 30 bonnes années, les « Scousers » surnom des habitants de la ville de Liverpool, ont soulevé deux fois la coupe à grandes oreilles de la prestigieuse Ligue des champions. C’était en 2005 et 2019, en plus de deux finales perdues en 2007 et 2018. Mais, la longue attente des anglais qui aiment très fort leur Premier League, a fini par payer. Et ce titre vient comme un soulagement après tant d’années à voir Manchester United, son plus grand rival, Arsenal ou Chelsea s’enorgueillir. Le team qui vient d’être champion ce soir, mené par le sélectionneur allemand, Jürgen Klopp, le technicien qui à la personnalité aussi charismatique que volcanique, surclasse donc près de trois générations de footballeurs. Son symbole est caractérisé par le défenseur néerlandais Virgil van Dijk, second du Ballon d’or en 2019, comme le portier brésilien Alisson et un trio d’attaquant déjà mythique, composé de l’Égyptien Mohamed Salah, le Brésilien Roberto Firmino et le Ballon d’or africain, le Sénégalais Sadio Mané. À ces rois, il faut ajouter à des princes comme les latéraux Trent Alexander-Arnold ou Andrew Robertson, et le champion des champions Liverpool est présent avec un titre bien méritant et logique. Inutile de relever qu’une chose est certaine, la fête, une fois la pandémie de Coronavirus terminée, sera à la hauteur en Reds. Même en confinement, ça se fête déjà avec le respect des gestes barrières.

Be First to Comment

Laisser un commentaire