Press "Enter" to skip to content

Approche universelle d’électricité : Depuis 1960, Dona Jean-Claude Houssou sort l’Ouémé et Plateau des ténèbres en 2 jours grâce à Patrice Talon

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, en action à Avrankou, ce jeudi 10 septembre


La rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE et celle du journal quotidien « DIFFÉRENCE INFO » et notamment le Promoteur Directeur Général Bienvenu Djissa, seront toujours accusés d’être entretenus par le gouvernement du président Patrice Talon, pourtant tel n’est pas le cas. Il s’agit d’une question de la Patrie, notre cause commune, et sa construction nécessite la participation de tous. Raison pour laquelle ils ne cessent malgré les difficultés de porter à la face des béninois et surtout du monde entier combien le président Patrice Talon transforme le Bénin sur des faits réels sans fabrication. Faut-il encore le rappeler qu’il y a 60 ans, le Bénin annonçait au monde sa souveraine volonté de se construire en action et de se déterminer en État libre. Mais depuis ce temps à ce jour, les béninois n’ont pas pu jouir véritablement d’une construction du pays en énergie. En effet, les gouvernements qui se sont succédé jusqu’en 2016, n’ont pas pu sauver la population béninoise des mains des ténèbres pour faute d’une bonne gouvernance. Il y a 4 ans, Patrice Talon a accepté se sacrifier sur l’autel du développement durable du Bénin. Doter son équipe exécutive d’un document inédit de politique de développement appelé Programme d’Actions du Gouvernement (PAG), le président Patrice Talon a amorcé le Nouveau Départ de la détermination du Bénin en un État véritablement libre. Moins friand des médias : il s’expose moins et travaille dans la discrétion totale. Ses apparitions étant rares, elles ont souvent de la portée et plus d’impact à travers ses ministres. Votre rédaction suit particulièrement celui de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou.

« Aujourd’hui, nous avons la chance d’accueillir monsieur le ministre pour la mise en service de raccordement de l’électricité dans le village de Gbakpodji. Nous sommes contents. Toute la population, Monsieur le Ministre, nous vous remercions pour les efforts que vous ne cesser de consentir pour le développement de tous le Bénin en général et de la commune de Sèmè-Podji en particulier. La population de Sèmè-Podji en générale et du village de Gbakpodji vous remercient pour vos efforts. »

Thimotée Gbèdiga.

En cause, c’est dans les mains de ce digne fils de la capitale béninoise se trouve les clefs du centre de gravité « Bénin Révélé » autour duquel gravite tous les domaines du développement durable du pays. C’est bien ce qu’il a encore démontré ces 48 dernières heures avec une tournée sur le terrain d’approche universelle d’électricité. Une tournée qu’il a entamée jeudi 10 septembre dans deux départements du Sud-est du Bénin, à savoir l’Ouémé et le Plateau. Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou est allé sortir les localités rurales de ces départements des ténèbres à travers la mise en service officielle des infrastructures d’électrification rurale. Le village de Gbakpodji, dans la commune de Sèmè-Podji, le ministre béninois de l’Énergie donne la lumière et la population par la voix du Premier Adjoint au Maire (PAM) Timothée Gbèdiga, représentant le maire Jonas Gbènamèto, manque les mots pour exprimer sa joie. « Nous devons remercier sincèrement Monsieur le Ministre pour ce qu’il fait pour notre commune. », a d’abord dit Thimotée Gbèdiga. L’ancien député de la 19ème Circonscription Électorale du Bénin, a fait un grand rappel. « Il n’y a pas longtemps, notre commune a eu la chance de bénéficier du projet de l’ABERME du village de Dénou, dans l’arrondissement d’Aholouyèmè ; du village d’Ayokpo, dans l’arrondissement de Tohouè ; du village de Gbéhonmè et de Gbéhlomè, dans l’arrondissement de Djèrègbé. », a témoigné Thimotée Gbèdiga. « Ajourd’hui, nous avons la chance d’accueillir monsieur le ministre pour la mise en service de raccordement de l’électricité dans le village de Gbakpodji. Nous sommes contents. Toute la population, Monsieur le Ministre, nous vous remercions pour les efforts que vous ne cesser de consentir pour le développement de tous le Bénin en général et de la commune de Sèmè-Podji en particulier. La population de Sèmè-Podji en générale et du village de Gbakpodji vous remercient pour vos efforts. », a-t-il exprimé avant de conclure par un vœu. « Nous voulons souhaiter à notre ministre une longue vie. », a émis le PAM de la commune de Sèmè-Podji.

« Nous sommes là aujourd’hui pour que l’électricité puisse luire dans le ciel d’Alawa. Nous en sommes très reconnaissants avec toute la population d’Avrankou. Et notre reconnaissance va au-delà, parce qu’à travers vous, nous savons que vous allez transmettre toute la reconnaissance de la population d’Avrankou et d’Alawa en particulier à son Excellence le président Patrice Talon pour ses œuvres de développement, pour ses œuvres sociales. »

Gabriel Ganhoutodé.

À Houègbo, dans la commune d’Adjarra, qu’est-ce qu’on dit après le même acte du ministre béninois de l’Énergie ? « Notre joie est d’autant plus grande… Vous comprenez alors le grand soulagement de la population de bénéficier désormais de ce précieux ouvrage pour l’éclairage. Monsieur le ministre, je voudrais vous réitérer toute la reconnaissance du Conseil Communal d’Adjarra pour les efforts très ambitieux engagés dans le cadre de l’électrification des localités de la commune d’Adjarra. », a déclaré le maire Germain Wanvoégbé. La commune d’Adjarra partage la frontière avec celle d’Avrankou. Dans cette commune, le ministre béninois de l’Énergie a sorti le village d’Alawa des ténèbres au grand bonheur de la population. « Nous sommes là aujourd’hui pour que l’électricité puisse luire dans le ciel d’Alawa. Nous en sommes très reconnaissants avec toute la population d’Avrankou. Et notre reconnaissance va au-delà, parce qu’à travers vous, nous savons que vous allez transmettre toute la reconnaissance de la population d’Avrankou et d’Alawa en particulier à son Excellence le président Patrice Talon pour ses œuvres de développement, pour ses œuvres sociales. », a exprimé le maire Gabriel Ganhoutodé. « Et qu’il soit rassuré encore une fois qu’on ne change pas l’équipe qui gagne. Toute la population de la commune d’avrankou est désormais engagée, engagée pour que nous puissions continuer par le suivre, pour que nous continuions par faire de sorte que ses œuvres puissent avoir un aboutissement dans la commune d’Avrankou. », a envoyé au chef de l’État, le premier citoyen de la commune d’Avrankou. D’Alawa, direction Zounguè, dans la commune de Dangbo.

« Il est bon de souligner que de mémoire de notre commune, vous êtes le premier ministre de l’Énergie qui a foulé le sol d’Iwoyé. »

Rodrigue Kotounou.

Dans cette commune de la Vallée de l’Ouémé, c’est la langue locale wémègbé qui permet de passer le message du remerciement au champion de la discipline énergie au Bénin. Et c’est le maire Maoudo Djossou qui s’en est chargé. Il faut simplement noter que ce dernier a encore formulé des demandes pour d’autres localités de sa commune. Après l’étape de l’Ouémé, vient celle du Plateau. À Iwoyé, un village de la commune de Kétou frontalier avec le Nigeria, les actions du président Patrice Talon ont inscrit le nom de Dona Jean-Claude Houssou dans l’histoire. « Il est bon de souligner que de mémoire de notre commune, vous êtes le premier ministre de l’Énergie qui a foulé le sol d’Iwoyé. », a fait savoir le Secrétaire Général de la Préfecture du Plateau, Rodrigue Kotounou. « Je voudrais très simplement demander au ministre de prêter une oreille attentive à la grande doléance, la doléance que nous pouvons appeler la doléance d’Iwoyé. C’est de tout faire pour que le défi qui constitue l’électrification de tout le village d’Iwoyé soit vraiment un défi relevé. Aujourd’hui, vous venez de montrer à toute la population, les bienfaits de l’énergie électrique. Donc les autres qui n’en ont pas se sentiront un peu frustrés. », a formulé le SG/Préfecture du Plateau. « Je compte sur vous, et je sais que vous ne faites rien de façon inachevée. Vous achevez toujours… », a affirmé Rodrigue Kotounou. À Sakété, toujours dans le Plateau, les mots de remerciement sont pratiquement les mêmes. « Nous voudrons vous dire merci pour avoir pensé réaliser cet ouvrage pour soulager en un temps soit peu, la peine de la population. Nous voudrons profiter de l’occasion pour adresser nos sincères remerciements au gouvernement. », a soutenu le maire Nestor Idohou.

« Parce que comme le veut le président Patrice Talon, quand on dit, on doit faire. C’est le gouvernement du dire et du faire. »

Dona Jean-Claude Houssou.

Il est à préciser que lors de cette tournée qui a pris fin ce vendredi 11 septembre, le ministre béninois de l’Énergie a dans un premier temps mis en service l’ouvrage d’électrification rurale et des AEV solaire réalisés par l’ABERME dans toutes les six localités dans les deux départements. Dans le second temps, au regard de leur position avec le Nigeria, les villages d’Iwoyé à Kétou, et d’Akpétchi à Sakété, ont été doublement bénéficiaires. Le premier a bénéficié à son Unité Spéciale de Surveillance des Frontières (USSF) d’un ouvrage d’électrification par système solaire PV et d’un AEV solaire. Le second a bénéficié d’un AEV équipé d’un système de pompage solaire pour la fourniture de l’eau potable. Le ministre béninois de l’Énergie est rentré satisfait. Pour le digne fils Ayinonvi, sa sortie de Cotonou, la capitale économique du pays, est de montrer encore une fois la concrétisation du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). « Cette volonté marquée du président Patrice Talon de faire en sorte que tous les citoyens de quelques zones ou de quelques régions que ce soit, puissent avoir l’énergie électrique qui est un intrant majeur du développement socio-économique de notre pays, pour ne pas dire de tout pays, est de faire en sorte que l’énergie au service de l’eau ces deux intrants majeurs soient au rendez-vous. », a déclaré Dona Jean-Claude Houssou.

L’homme qui tient le langage de vérité comme son mentor, le président Patrice Talon a fait de promesses. « J’ai la satisfaction de savoir que je suis le premier ministre de l’Énergie à avoir foulé le sol d’Iwoyé. Je vous promets que je vais revenir. », a-t-il promis avant de rassurer. « Parce que comme le veut le président Patrice Talon, quand on dit, on doit faire. C’est le gouvernement du dire et du faire. », a confié le patron du Ministère de l’Énergie (ME). « Nous allons tout faire pour que les instructions données par le président Patrice Talon soient encore plus concrètes et plus opérationnelles à Iwoyé. », a déclaré Dona Jean-Claude Houssou.  Il convient de noter que ces différentes réalisations d’infrastructures ont coûté 55 millions de Francs CFA au gouvernement du président Patrice Talon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.