Press "Enter" to skip to content

Ouémé : Les collectivités territoriales du département s’imprègnent des mesures gouvernementales pour lutter contre l’exploitation illégale des carrières de ressources minérales

Photo : De la gauche à droite, le préfet de l’Ouémé, Joachim Marie-Flores Vignon Apithy ; le ministre béninois de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Dr Alassane Séïdou ; et le ministre béninois de l’Eau et des Mines, Séïdou Adambi, à Porto-Novo, ce vendredi 29 janvier


Inutile de rappeler combien l’exploitation des carrières de ressources minérales est illégale au Bénin. Dans le cadre donc de lutter contre cette pratique à laquelle se livrent certaines collectivités béninoises, le gouvernement du président Patrice Talon a pris certaines mesures idoines. Mais vu qu’une chose est de prendre des mesures et une autre est de les faire connaître à la population, le département de l’Ouémé était à l’honneur de cet exercice de vulgarisation ce jour. Dans ce département du Sud-est du Bénin, que dirige de mains de compétences et d’expériences, le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy, une délégation du gouvernement de la Rupture s’y est rendue. Ce vendredi 29 janvier, en effet, le ministre béninois de l’Eau et des Mines, Séïdou Adambi, et son collègue de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Dr Alassane Séïdou, étaient à la préfecture de Porto-Novo. Dans cette ville capitale du Bénin et chef-lieu du département de l’Ouémé, l’objectif qui a fait déplacer les deux collaborateurs du locataire sortant et candidat à sa propre succession au Palais de la Marina, à Cotonou, la capitale économique du pays, était bien clair :  échanger avec les collectivités territoriales du département de l’Ouémé sur les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre l’exploitation illégale des carrières de ressources minérales au Bénin. Cette séance d’échange a eu pour cadre la salle cinquantenaire de la préfecture de Porto-Novo. Elle a connu non seulement la présence des autorités gouvernementales, préfectorales et départementales, mais aussi et surtout celles communales et municipales. Quatre moments forts ont marqué la cérémonie d’ouverture des travaux de cette séance d’échange gouvernement-collectivités locales du département de l’Ouémé.

Trois grandes mesures

Après le mot de bienvenue du maire de la ville de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, l’intervention du premier citoyen du département de l’Ouémé va plonger tous les participants dans le vif du sujet. Le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy a notamment invité les neuf (09) maires de son département et leur suite à bien suivre religieusement le message du gouvernement tout en comptant sur leur grandeur d’âme de la mise en application des mesures et décisions gouvernementales. Ses propos très rassurants vont introduire sa tutelle. Le ministre béninois de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Dr Alassane Séïdou, dans son discours a, particulièrement, jeté la lumière sur les raisons qui ont poussé le gouvernement du Nouveau Départ à prendre les mesures qui font l’objet de leur rencontre d’aujourd’hui. Le dernier moment fort de la cérémonie d’ouverture des travaux sera le discours du ministre béninois de l’Eau et des Mines, Séïdou Adambi, qui a permis aux participants de noter trois grandes mesures prises par le gouvernement du président Patrice Talon :

  1. Fermeture des carrières illégalement ouvertes et présentant des risques majeurs pour l’environnement et la sécurité ;
  2. Implication des maires et des élus locaux dans la lutte contre l’ouverture des carrières illégales ; et enfin
  3. Mise en place des brigades mobiles de contrôle.

Il convient de préciser que la séance d’échange des membres du gouvernement avec les collectivités territoriales du département de l’Ouémé sur les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre l’exploitation illégale des carrières de ressources minérales au Bénin, a permis aux autorités communales et municipales de prendre connaissance d’autres points importants. Le patron du Ministère de l’Eau et des Mines (MEM), Séïdou Adambi, a expliqué de long en large le « rôle des maires et des élus locaux dans la délivrance et la gestion des autorisations d’ouverture et d’exploitation artisanale des carrières de ressources minérales ». Des explications de l’autorité gouvernementale, tout comme les neuf (09) maires du département de l’Ouémé, la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE et celle du journal quotidien « DIFFÉRENCE INFO » ont pu noter la délivrance du certificat ou de l’attestation d’occupation du site, la collecte des taxes conformément aux textes en vigueur, et enfin l’appui aux services de l’État.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.