Press "Enter" to skip to content

Direction de l’OMC : Éloi Laourou nommé Conseiller Principal de Ngozi Okonjo-Iweala

Photo : L’Ambassadeur Éloi Laourou


Le Bénin est une fois encore honoré au plan international. Un de ses fils vient d’être appelé à faire valoir ses compétences à un poste mondial. En effet, la Directrice Générale de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), Ngozi Okonjo-Iweala, a annoncé dans un courrier en date du mardi 6 juillet 2021, au personnel de l’Organisation, la nomination du Docteur Éloi Laourou en tant que son Conseiller Principal. Inutile de présenter le béninois à qui la nigériane vient de faire confiance. Ancien Ambassadeur, Représentant Permanent du Bénin auprès de l’Office des Nations-Unies et autres organisations internationales basées à Genève, en Suisse, d’août 2016 à juillet 2020, Docteur Éloi Laourou est un Diplomate de carrière ayant à son actif environ trente-cinq (35) ans d’expérience. Titulaire d’un Doctorat en Droit International et Relations Internationales de l’Université Lyon 3, Jean Moulin (France), il a également été Ambassadeur, Représentant Permanent Adjoint du Bénin à Genève, de février 2013 à août 2016. C’est donc à juste titre que la Directrice Générale de l’OMC s’est adressée au personnel de l’organisation pour justifier cette nomination de haut niveau au sein de son cabinet.  « Le Docteur Laourou a considérablement contribué aux travaux de l’OMC et de ses organes, qu’il a présidés au cours de ses mandats successifs, coordonnant également les Groupes Régionaux de l’OMC, de la CNUCED, du CCI et de l’OMPI. », a précisé Ngozi Okonjo-Iweala.

«… Il a une excellente connaissance du Système Commercial Multilatéral et des négociations commerciales internationales. »

Ngozi Okonjo-Iweala

Pour le choix du locataire d’Aso Rock, à Abuja, Mohammadu Buhari, soutenu par le chef de l’État béninois, Patrice Talon, un soutien qui permet à l’Afrique d’occuper pour la première fois, depuis le lundi 15 février dernier,  la direction de l’Organisation qui régente le commerce international depuis 25 ans, Éloi Laourou est riche dans la tête. «… Il a une excellente connaissance du Système Commercial Multilatéral et des négociations commerciales internationales. », a témoigné Ngozi Okonjo-Iweala. Il faut noter que la Directrice Générale de l’OMC a procédé généralement à trois nominations dans la formation de son cabinet avec pour deux qui ont eu d’effet immédiat parmi lesquelles celle du diplômé de l’Université Libre de Bruxelles, en Belgique et de l’Université d’Abomey-Calavi, au Bénin. La nomination d’Éloi Laourou sonne en face du monde comme une victoire sur le terrain diplomatique pour le Bénin avec porte-étendard Aurelien Agbenonci. Une victoire qui ne saurait obtenue sans le coaching diplomatique du chef de la Rupture, le président Patrice Talon. Plus besoin de rappeler que la priorité pour le locataire du Palais de la Marina, à Cotonou, la capitale économique du Bénin, reste et demeure la promotion des cadres béninois au sein des organisations internationales. Notons que Porto-Novo avait retiré la candidature du désormais Conseiller Principal de la Directrice Générale de l’OMC dès les premières heures de la course à la succession du brésilien Roberto Azevêdo. Ce dernier, avant même la fin de son deuxième mandat à la tête de l’OMC, avait démissionné.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.