Press "Enter" to skip to content

Enseignements Maternel et Primaire : Salimane Karimou attaché à la formation des directeurs d’école et enseignants sur la révision des curricula CI-CP en vigueur

Photo : Le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou (M en costume noire), à Klouékanmè, ce mardi 28 septembre


Débuté formellement en 2017, la révision des curricula de formation au Cours d’Initiation (CI) et au Cours Préparatoire (CP), notamment en français et en mathématiques a amorcé un virage important de la pertinence soulignée dans le sous-secteur enseignements maternel et primaire. Depuis hier, lundi 27 septembre, les Directeurs d’école et les enseignants du CI sont sur les bancs et tables dans le cadre de la première vague (lundi 27 septembre – 02 octobre 2021) de la formation sur la généralisation des curricula révisés en français et en mathématiques CI-CP.  Entrée en vigueur dans les classes de CI au Bénin. La constatation de cette formation qui se déroule dans toutes les 85 Circonscriptions Scolaires (CS) regroupées en 50 régions pédagogiques que compte le pays, a fait sortir le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou, très attaché au renforcement de compétence. C’était ce mardi 28 septembre où le digne fils de Sakété dans le département du Plateau, au Sud-est du Bénin, a foulé le sol du département du Couffo, pour toucher des yeux le bon déroulement de la formation dans les communes de Klouékanmè et de Lalo, au Centre-est du Bénin. À la tête d’une forte délégation conduite directement de la capitale béninoise, Porto-Novo, le patron du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) a d’abord passé en revue les dispositifs sanitaires mis en place pour le bon déroulement de la formation des participants dans de bonnes conditions du bien-être. Inutile de rappeler que le Bénin vit avec l’ennemi cruel invisible et meurtrier Coronavirus depuis son apparition en 2020 dans le pays. Explication de la présence d’une équipe de vaccination contre la Covid-19 sur chaque site de formation.

« …des reproches ou des insuffisances ont été relevées dans les curricula de formation au CI et au CP, notamment en français et en mathématiques. »

Salimane Karimou

Après s’être donc rassuré de cette disposition sanitaire, le ministre est allé à la rencontre des participants dans les salles de formations. L’autorité gouvernementale s’est confiée à la presse confraternellement entretenue par le Point Focal, Aminata Dia, à la fin de sa visite par un rappel dans le sens de l’objectif principal de la formation pour justifier la pertinence de cette révision des curricula. « Qu’il vous souvienne que des reproches ou des insuffisances ont été relevées dans les curricula de formation au CI et au CP, notamment en français et en mathématiques. », a d’entrée souligné Salimane Karimou. « Beaucoup d’usagers de l’école estimaient à juste titre que nos enfants, en début de scolarité, ne savaient plus lire, ni écrire, ni compter. », a confié le chef de file des ministres en charge de l’Éducation au Bénin. Il n’est point besoin de relever que malgré les mesures correctives apportées par le gouvernement béninois dans les années 2006-2007, le doigt n’évolue pas et l’accouchement occupe toujours la table. Le gouvernement de la Rupture a entamé le Nouveau Départ à partir des évaluations systématiques de ces curricula, en décidant leur révision. C’est bien l’étape de la généralisation avec la formation de tous les enseignants du CI et les Directeurs d’école qui est en ligne de mire. D’après les explications du N°1 du MEMP, cette étape va se dérouler en trois (03) grandes phases : la première, celle d’immersion qui a ouvert le bal ce jour, la deuxième phase concerne l’enseignement, et la troisième et dernière phase est l’apprentissage systématique. En respect aux restrictions imposées par le Coronavirus, les participants ont été regroupés en deux (02) vagues pour suivre la formation.

Après donc la première qui s’ouvre aujourd’hui, la seconde vague est programmée pour se dérouler du lundi 4 au samedi 9 octobre prochain. Il convient de noter qu’à chaque passage dans les salles de formation, Salimane Karimou, le premier écolier dans la classe gouvernementale du maître Patrice Talon, n’est pas allé par quatre chemins pour inviter avec insistance, les enseignants et Directeurs d’école à se faire vacciner. Ceci, selon le fils nagot, pour deux (02) raisons : se protéger et mieux protéger les enfants. Il a repris la route de Porto-Novo avec zéro cas positif au Covid-19 dans sa délégation.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.