Press "Enter" to skip to content

Royaume-Uni – Coronavirus : Le pays approuve la pilule molnupiravir, une première dans le monde

Photo : Des pilules de molnupiravir, le mardi 26 octobre


Ça avance sur le plan de la lutte contre l’ennemi invisible cruel et meurtrier mondial, Coronavirus, au Royaume-Uni. En effet, le pays a approuvé ce jour, jeudi 4 novembre, l’usage de la pilule anti-Covid 19 élaborée par le laboratoire américain Merck. Annonçant ainsi être le premier pays à autoriser le molnupiravir, traitement par comprimé contre le Coronavirus dans le monde. « Aujourd’hui est un jour historique pour notre pays, car le Royaume-Uni est désormais le premier pays au monde à approuver un antiviral qui peut être pris à la maison contre le Covid-19. », a déclaré le ministre britannique de la Santé Sajid Javid dans un communiqué, soutenant que « cela changera la donne pour les plus vulnérables et les immunodéprimés, qui pourront bientôt recevoir le traitement révolutionnaire ». Le molnupiravir a été autorisé par l’agence de régulation britannique, la MHRA, pour une utilisation chez les personnes souffrant d’un Covid léger à modéré et présentant au moins un facteur de risque de développer une maladie grave (obésité, plus de 60 ans, diabète, maladies cardiaques). Les antiviraux comme le molnupiravir agissent en diminuant la capacité d’un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie.

Deux applications en une, risque d’hospitalisation réduit

L’application des antiviraux comme le molnupiravir peut être double : à la fois permettre aux personnes déjà atteintes de ne pas souffrir de symptômes graves, mais aussi à celles ayant été en contact rapproché de ne pas la développer. Administré aux patients dans les jours qui suivent un test positif, le traitement réduit de moitié le risque d’hospitalisation, selon un essai clinique réalisé par Merck, également appelé MSD en dehors des États-Unis. Le gouvernement britannique, confronté à des taux de contaminations au Coronavirus parmi les plus élevés au monde, a annoncé le 20 octobre dernier avoir commandé 480.000 traitements de molnupiravir. Il a aussi signé un contrat pour 250.000 traitements de ritonavir, un autre antiviral du laboratoire américain Pfizer déjà utilisé contre le VIH, dont l’efficacité contre le Coronavirus fait l’objet d’essais cliniques.

La France sur le même chemin 

L’autre pays européen qui est sur le point de faire comme le pays de la reine Élizabeth II, est la France. L’Hexagone a commandé 50.000 doses de la pilule de Merck. Ces traitements sont destinés aux patients jugés le plus à risques, afin de réduire la pression sur les hôpitaux. L’un des pays d’Europe les plus touchés par la pandémie avec plus de 140.000 morts, le Royaume-Uni voit la pression sur ses hôpitaux augmenter avec un millier d’hospitalisations par jour et près de 9.000 patients actuellement hospitalisés avec l’ennemi invisible commun mondial. Mais si cela reste loin des pics des dernières vagues, faisant craindre une situation difficile cet hiver. 

Be First to Comment

Laisser un commentaire