Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Glo-Djigbé Industrial Zone : De 7% à 100%, Abdoulaye Bio Tchané constate l’état d’avancement des travaux et les investisseurs en cours d’installation

Photo : Le ministre d’État béninois chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, à Glo-Djigbé, ce jeudi 25 novembre


Réalisé, le vaste projet de Glo-Djigbé Industrial Zone (GDIZ), est possible pour le gouvernement du président Patrice Talon dans la vision industrielle sous-régionale. Pour y parvenir, il faut un suivi des différentes actions sur le terrain concerné. C’est dans cet esprit que le gouvernement du Bénin, à travers le ministre d’État chargé du Développement et de la Coordination de l’Action Gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, a effectué, ce jour, une visite de la Zone Économique Spéciale appelée Glo-Djigbé Industrial Zone (GDIZ) située à Glo-Djigbé, dans la commune d’Abomey-Calavi. Pour la circonstance, le deuxième homme fort du gouvernement Talon 2, ce jeudi 25 novembre, était accompagné des responsables de l’APIEx et de la SIPI-BENIN SA. Ensemble, ils ont eu une séance de travail sur les lieux.

7% à 100% de réalisation 

L’exercice a été une occasion exceptionnelle pour l’autorité gouvernementale de prendre connaissance de l’état d’avancement des travaux de la GDIZ et les investisseurs en cours d’installation dans la zone. Sur ce point, il est à noter que 7% est le taux de réalisation d’entrepôts de 70.000 m² tandis que l’aménagement des espaces verts est à un taux de réalisation de 15%. La réalisation de mâts indique 23% là où celle du guichet unique est, à ce jour, 36% et 44% de réalisation d’entrepôts de 28.000 m². Les égouts sont déjà réalisés à 49% et 51% pour la réalisation de la clôture du périmètre de la GDIZ. 55% et 56% sont respectivement notés pour l’installation des réseaux de transmission aérienne de 20 KV, et pour les réseaux de distribution d’eau. 60% d’installation des lampadaires et 62% de réalisation des routes et réseaux de drainage pendant que la réalisation de sous-station zonale N°01 est à un taux de 67%. La caserne des pompiers et l’entrée principale de la Zone Spéciale Économique sont chacune réalisée à 94% et à 100%.

134 milliards de FCFA déjà signés par les investisseurs 

Abdoulaye Bio Tchané n’a pas eu droit seulement à la présentation de l’avancement des travaux de la GDIZ, mais aussi et surtout au niveau en matière de chiffre d’affaires déjà encaissé dans la caisse de l’État béninois par les investisseurs. À en croire les dires du Directeur Général de l’Agence de Promotion des Investissements et d’Exportation (APIEx), Laurent Gangbès, quatorze (14) investisseurs ont déjà signé avec la Société d’Investissement et de Promotion de l’Industrie (SIPI-BENIN SA) des accords pour installer leurs unités de production dans la GDIZ. Le montant en chiffre d’affaires apporté par ces investisseurs est évalué à environ 134 milliards de Francs CFA sans compter d’autres investisseurs qui sont attendus. L’avancement des travaux pour ce qui concerne l’électrification de la zone, le taux de réalisation est globalement à 70%, selon le Directeur du Projet d’Accès Durable et Sécurité du Bénin à l’Énergie Électrique (PADSBEE), Abderrahim Gherda.

« Je peux dire qu’il y a eu beaucoup de progrès. »  

Abdoulaye Bio Tchané

À un mois de la fin de l’année, délai initialement prévu pour rendre la GDIZ physiquement exploitable, au terme de sa visite et après avoir touché des yeux les différents sites de la zone, le ministre d’État béninois s’est exprimé sur l’état d’avancement des travaux qu’il a vu en septembre dernier. « Je peux dire qu’il y a eu beaucoup de progrès. », à déclaré à la presse, Abdoulaye Bio Tchané, faisant le même constat le recrutement des entreprises qui vont s’installer dans la GDIZ où il ne voit que la création des emplois potentiels. D’ailleurs, il est à signaler que les premières entreprises s’apprêtent d’ores et déjà pour commencer par produire dès début 2022 avec attraction. « Il y a un signal positif qu’il faut retenir : la zone est attractive ! », a constaté Abdoulaye Bio Tchané, invitant les entreprises locales à s’intéresser à cette zone. Saisir l’opportunité de cadre d’affaires sain et chercher à prendre une part très intéressante dans GDIZ qui est parti pour être la plus grande zone économique de l’Afrique de l’Ouest pour certainement raviver la vedette au marché Dantokpa, le plus grand de la sous-région ouest-africaine.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.