Press "Enter" to skip to content

Ouaké : La 3ème édition de la campagne de commercialisation 2021-2022 du soja lancée à 190 FCFA/Kg le prix plancher

Photo : La ministre de l’Industrie et du Commerce, Alimatou Shadiya Assouman, et le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui, à Djidja, ce jeudi 25 novembre 


Djougou, la ville chef-lieu du département de la Donga, au Nord-ouest du Bénin, après avoir abrité la cérémonie officielle pour le lancement national de la campagne de commercialisation 2020-2021 du Soja, a cédé la place à sa commune sœur, Djidja, dans le département du Zou, au Centre du pays pour accueillir, ce jeudi 25 novembre, le même événement. Il s’agit ce jour du lancement officiel de la 3ème édition de la campagne nationale de commercialisation 2021-2022 du Soja. Ce sont la ministre de l’Industrie et du Commerce, Alimatou Shadiya Assouman, et son collègue en charge de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui qui ont co-présidée cette cérémonie qui a connu la présence des acteurs de la filière soja, des autorités politico-administratives, des sages, notables et surtout la population de la localité, qui ont fait massivement le déplacement de la Maison des Jeunes de ladite commune. Un événement occasionnel pour le président de l’Union Nationale des Producteurs de Soja (UNPS) et son collègue de la Fédération Nationale des Producteurs et Acheteurs des Produits Tropicaux (FNPAPT) de reconnaître les efforts du chef de la Rupture dans leur filière. Steev Adjaman et Ibrahim Boukari, ont à tour de rôle loué la dextérité du gouvernement du président Patrice Talon grâce à qui, selon eux, le Soja est désormais une filière viable, fiable et porteuse de richesse. 

« L’État béninois fait d’énormes efforts pour la sauvegarde des intérêts des producteurs du soja. »  

Gaston Cossi Dossouhoui

De même voix, ces professionnels de la filière ont remercié le locataire de la Marina, à Cotonou, la capitale économique du Bénin, pour avoir travaillé à l’obtention de la certification du Soja. Toute chose qui permet de voir le Soja dans les normes et dont l’exportation ne pose plus question sous la gouvernance Nouveau Départ. Au regard de tout cela, en procédant au lancement officiel de 3ème édition de la campagne de commercialisation 2021-2022 du Soja, la ministre béninoise de l’Industrie et du Commerce a invité l’ensemble des acteurs et les partenaires de la filière à travailler aux côtés de l’État pour « la mise en place des familles professionnelles représentatives et une interprofession pouvant mieux organiser la filière à l’instar de celle du coton. » pour ne citer IFA-Bénin. Et Gaston Cossi Dossouhoui en charge de l’Agriculture d’ajouter que « l’État béninois fait d’énormes efforts pour la sauvegarde des intérêts des producteurs du soja. ». Il convient de noter que le gouvernement a fixé le prix plancher à 190 FCFA le kilogramme. Rappelons que la campagne de la 3ème édition commercialisation du Soja prend fin le jeudi 30 juin 2022. « Le respect des textes en vigueur, le suivi et la régulation des flux transfrontaliers, le contrôle et la certification des ponts bascules et des balances, le respect des normes en matière d’opérations post-récoltes en vue de conserver la qualité des produits …etc. » doivent être de mise, insiste Alimatou Shadiya Assouman.

Be First to Comment

Laisser un commentaire