Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Palais de La Marina : Patrice Talon et ses réformes à cœur ouvert diplomatiquement avec les ambassadeurs près le Bénin

Photo : Le chef de l’État béninois Patrice Talon avec les ambassadeurs de l’UE et des États-Unis d’Amérique, à Cotonou, ce mercredi 8 juin


Le président Patrice Talon a relevé son agenda de la journée de ce mercredi 8 juin. Un agenda qui a naturellement commencé par la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement béninois. Après donc ce Conseil des Ministres du gouvernement Talon 2, le chef de l’exécutif béninois a eu plusieurs audiences et notamment une à caractère personnel et surtout diplomatique. En effet, le chef de l’État a reçu au Palais de La Marina, à Cotonou, la capitale béninoise, une délégation des ambassadeurs près le Bénin. Cette délégation a été conduite par l’ambassadeur de la France près le Bénin, au regard de la présidence de l’Union Européenne (UE) qu’exerce son pays. Aux côtés du diplomate français, Marc Vizy, la délégation a aussi été placée sous l’image du chef de file des bailleurs de fonds, à savoir l’ambassadeur des États-Unis près le Bénin, l’américain Brian Shukan.

Une forte délégation diplomatique

Ce mercredi, outre les diplomates français et américain, la délégation hôte du président Patrice Talon était également composée de l’ambassadeur du Royaume de Belgique près le Bénin, Xavier Leblanc ; de l’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas près le Bénin, To Tjoelker-Kleve ; de l’ambassadeur agréé de la République Fédérale d’Allemagne près le Bénin, Michael Derus ; et enfin de la cheffe de la Délégation Européenne au Bénin, Sylvia Hartleif. Cette délégation diplomatique a été reçue par le chef du gouvernement béninois en présence de deux ministres, à savoir le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, Aurelien Agbénonci, et son collègue garde des Sceaux, chargé de la Justice et de la Législation, Me Sévérin Maxime Quenum.

Initiative personnelle

Cette rencontre devrait se limiter entre les ambassadeurs de l’Union Européenne (UE) et le premier magistrat béninois. Mais sur l’initiative personnelle de Patrice Talon, elle a été élargie aux États-Unis au regard de son souhait émis en direction des partenaires au développement du Bénin, le lundi 19 avril 2021. Et le cadre de ce souhait est grand où les diplomates sont allés non seulement présenter, mais aussi et surtout échanger avec l’homme des réformes sur le document relatif à leurs points de vue, suggestions, idées nouvelles et propositions sur les différentes réformes en cours au Bénin et surtout celles politiques. Durant près de trois heures d’horloge meublées des discussions de haute qualité nationale et internationale, le président de la République et ses hôtes ont parcouru ensemble les différentes pages du document sous à sa connaissance par les partenaires privilégiés du développement politico socio-économique du Bénin. 

Assurance du gouvernement

Les discussions ont été surtout focalisées sur la situation du pays avec les explications lucides du N°1 de la Rupture et du Nouveau Départ. Patrice Talon a détaillé le sens de courageuses réformes mises en œuvre depuis six ans, mais aussi les décisions prises et surtout le progrès tangible que le Bénin a connu sous sa gouvernance. Le digne fils de Ouidah n’est pas allé par quatre-chemins pour rassurer ses hôtes de l’attention de son gouvernement pour analyser ligne par ligne les propositions contenues dans le document. Au sens à cœur ouvert de la rencontre, il faut dire que les échanges ont été à bâtons rompus avec le dirigeant béninois. Des questions socio-politico diplomatiques sur le plan national comme sur le plan international ont été au cœur de cette importante audience que Patrice Talon a personnellement voulu avoir avec ceux qu’on peut considérer comme les béninois. 

Un moment bien choisi

Faut-il souligner que ces étrangers vivent et résident dans notre pays dans lequel ils ont aussi leurs regards sur le mode de la gouvernance de Patrice Talon. Mieux, ces béninois entre guillemets, sont bien placés pour témoigner de la Rupture et du Nouveau Départ. Une doctrine politique qui est en route pour un Bénin Révélé depuis le mercredi 6 avril 2016. Le moment de cette rencontre avec le corps diplomatique de l’Occident accrédité au Bénin, est bien choisi par le personnage le plus important du pays. C’est quand même la veille des prochaines élections législatives béninoises. Il est inutile de rappeler qu’au rang des ambassadeurs qui étaient à la présidence, ce jour, certains ont souvenir de la crise postélectorale survenue au lendemain des élections législatives de 2019 qui ont eu lieu dans le respect des textes électoraux en vigueur au Bénin.

Exposition des efforts

Selon nos informations, cette audience qui n’a pas connu de déclaration de la part des ambassadeurs, d’autres questions d’importance capitale ont été abordées par l’homme fort de Porto-Novo et ses hôtes. Il s’agit notamment de la question liée à la guerre en Ukraine qui résiste face aux assauts de la Russie depuis plus de 100 jours. En effet, les conséquences néfastes des crépitements des armes devant la porte de Kiev, sont remarquables sur notre continent en général et particulièrement ici au Bénin avec la cherté de la vie. Les efforts du gouvernement béninois pour assister socialement la population béninoise, ont été exposés aux représentants des États partenaires au développement durable du Bénin. Il convient de relever que la qualité des échanges au cours de l’initiative du locataire du Palais de La Marina, a épousé la vision des ambassadeurs qui souhaitent sa pérennisation. Le principal acteur de la rencontre inédite, le président Patrice Talon, a pris note et avisera certainement.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.