Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Police Républicaine : Le gouvernement ordonne la vente de 26.196 véhicules mis en fourrière qui empêchent la respiration

Photo : Des véhicules en fourrières dans un commissariat de police


Rien n’a empêché la tenue hebdomadaire de la réunion de l’exécutif béninois, ce jour. Sous la présidence effective du chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon, le Conseil des Ministres de ce mercredi 8 juin, s’est bien déroulé. Au terme des travaux, des décisions importantes ont été prises pour le maintien du cap du Nouveau Départ du développement durable de notre pays. Un développement qui vise un « Bénin Révélé » dans tous les secteurs de la vie politico socio-économique du pays au Sud de l’Équateur en Afrique de l’Ouest. Au regard des actions fortes du gouvernement de l’État du Bénin sous la dynamique insufflé du locataire du Palais de La Marina, à Cotonou, la capitale béninoise, cette vision nationale ne pourrait être atteint sans la Rupture des mauvaises pratiques d’hier. C’est ce qui explique l’action gouvernementale de ce mercredi qui permet certainement aux filles et fils du Bénin qui veillent sur la sécurité de la Patrie de bien respirer.

« La vente, par voie de justice, de 26.196 véhicules mis en fourrière et qui jonchent les enceintes des commissariats de police afin de recouvrer les frais de fourrière ou d’amende. »

Porto-Novo

Dans la droite ligne des grandes décisions issues des assises des membres du premier Pouvoir, la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » ont noté une salutaire. Cette décision soulage, si le vétéran des ministres du gouvernement Talon 2, Dr Alassane Séïdou, acceptait qu’on le dise ainsi, les fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique (MISP). En effet, le Conseil des Ministres de ce mercredi a décidé de « la vente, par voie de justice, de 26.196 véhicules mis en fourrière et qui jonchent les enceintes des commissariats de police afin de recouvrer les frais de fourrière ou d’amende ». Si Porto-Novo avait précisé les véhicules, il faudrait souligner que des engins à deux ou trois roux jonchent également les commissariats des unités de la Police Républicaine sur toute l’étendue du territoire du Bénin. L’application de cette décision prendra en compte ces engins ? Wait and see !

Retrouvez, en cliquant ici, l’intégralité du compte-rendu du Conseils des Ministres du gouvernement béninois, de ce mercredi 8 juin 2022.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.