Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

EEEOA ou WAPP : Dona Jean-Claude Houssou lance les travaux de la Réunion de Coordination des Partenaires Techniques et Financiers à Cotonou

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou , à Cotonou, ce jeudi 16 juin


Que les jours passent et que l’énergie électrique en Afrique Occidentale reste dans un système d’échange pour le rayonnement lumineux de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Les acteurs à divers endroits de l’espace communautaire sont conscients et leur engagement reste constant. C’est justement dans cette constante évolution énergétique que la 38ème Réunion de Coordination des Partenaires Techniques et Financiers du Système d’Échanges d’Énergie Électrique Ouest-Africain (EEEOA) encore appelé en anglais the West Africa Power Pool (WAPP), a eu lieu. C’est Cotonou, la capitale économique du Bénin, où se trouve le siège de l’institution énergétique sous-régionale, qui accueille les travaux, ce jour. 

Le socle du développement durable

Impossible d’ouvrir les travaux de cette importante réunion sans prononcer le nom de celui grâce à qui notre pays a connu des avancées inédites dans tous les domaines de la vie socio-économique autour du socle du développement durable qu’est l’Énergie, et ce, sous l’impulsion du développeur-né, le président Patrice Talon. Il s’agit du ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou. C’est ce digne fils de la capitale béninoise, Porto-Novo, qui a présidé et procédé à la cérémonie du lancement officiel des travaux de ladite réunion, ce jeudi 16 juin, à Golden Tulip Hôtel Le Diplomate de Cotonou. Cette cérémonie a connu la présence du ministre d’État béninois, chargé de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni qui s’est fait représenter. Aussi la présence du Président du Conseil Exécutif (PCE) du WAPP, du Secrétaire Général (SG) du WAPP, des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) à travers l’Agence Française de Développement (AFD), la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), la Banque Mondiale (BM), le Millenium Challenge Corporation (MCC), la GIZ, l’Union Européenne (UE) au Bénin, la JICA sans oublier la Communauté Électrique du Bénin (CEB)… . 

Organisations sous-régionales

Également présent ce matin, le président de l’Autorité de Régulation Régionale du secteur de l’Électricité de la CEDEAO (ARREC), des représentants des organisations sous-régionales du secteur de l’énergie notamment l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Il faut signaler une représentation du Centre Régional pour les Énergies Renouvelables et l’Efficacité Énergétique (ECCREE), basé à Praia, la capitale du Cap-Vert. Des directeurs généraux des sociétés nationales de distribution d’électricité des pays membres de la CEDEAO ainsi que différentes structures de la sous-région intervenants dans le secteur énergétique au Bénin. À Cotonou, il faut indiquer la présence de l’OMVS (Sénégal). Notons que l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) est une organisation intergouvernementale de développement créée le samedi 11 mars 1972, à Nouakchott, la capitale mauritanienne, par le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Son siège se trouve à Dakar, la capitale sénégalaise. Sa mission, précisons-le, est de gérer de façon concertée et solidaire le fleuve transfrontalier du bassin-versant du fleuve Sénégal (Guinée, Mali, Mauritanie et Sénégal). Un bassin qui s’étend sur une surface de 289.000 km² et qui s’écoule sur 1800 km (2ème plus long d’Afrique de l’Ouest).

« Grâce à la contribution de nos Partenaires Techniques et Financiers, le WAPP poursuit avec courage et détermination sa marche vers son but ultime, à savoir la création du Marché Régional de l’Électricité (…) »

Siengui Apollinaire Ki

Quatre moments forts ont marqué la cérémonie officielle du lancement des travaux des assises de la 38ème Réunion de Coordination PTF du WAPP. Aux yeux de la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE », le premier moment fort est la délivrance de l’allocution du SG/WAPP. Ceci, au regard du « courage » et de la « détermination » de l’institution sous-régionale que dirige le burkinabè sur le chemin de la concrétisation de la vision communautaire. « Grâce à la contribution de nos Partenaires Techniques et Financiers, le WAPP poursuit avec courage et détermination sa marche vers son but ultime, à savoir la création du Marché Régional de l’Électricité, en vue d’assurer aux populations des États membres de la CEDEAO, un approvisionnement en énergie électrique régulier, fiable et à des coûts compétitifs. », a fait savoir Siengui Apollinaire Ki que vous pouvez suivre dans cet extrait ci-dessous.

« La tenue de cette 38ème Réunion de Coordination des Partenaires Techniques et Financiers de l’EEEOA (WAPP) indique que nous sommes déterminés à travailler ensemble et à aller de l’avant avec l’objectif principal d’atteindre la pleine opérationnalisation du marché régional de l’électricité dans la sous-région de la CEDEAO (…) »

Sule Ahmed Abdulaziz

Le PCE du WAPP est d’accord que la rencontre de la ville côtière béninoise offre aux principaux responsables du WAPP l’occasion de procéder à la revue conjointe du portefeuille des projets de leur institution, financés par leurs Partenaires Techniques et Financiers. Mais dans le deuxième moment fort, le nigérian veut aller de l’avant. « La tenue de cette 38ème Réunion de Coordination des Partenaires Techniques et Financiers de l’EEEOA (WAPP) indique que nous sommes déterminés à travailler ensemble et à aller de l’avant avec l’objectif principal d’atteindre la pleine opérationnalisation du marché régional de l’électricité dans la sous-région de la CEDEAO dans un avenir proche, avec l’espoir d’assurer un approvisionnement régulier et fiable en énergie à tous les citoyens de la CEDEAO. », a confié Sule Ahmed Abdulaziz que vous pouvez suivre, notamment nos lecteurs anglophones, dans l’extrait ci-dessous.

« Recevez, Chers Partenaires Techniques et Financiers du WAPP, l’expression de la profonde gratitude du Ministre d’État béninois, chargé de l’Économie et des Finances, pour l’adhésion, l’accompagnement technique et financier remarquable. »

Adidjatou Hassan Zanouvi

Le troisième moment qui a été fort en profonde gratitude des autorités de Porto-Novo à l’égard des partenaires privilégiés de ce secteur de l’Énergie. L’expression est venue de la voix de la représentante de l’ancien président du Conseil des Ministres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (CM/UEMOA), qui s’est retrouvée dans un cadre officiel de discussion. « Recevez, Chers Partenaires Techniques et Financiers du WAPP, l’expression de la profonde gratitude du Ministre d’État béninois, chargé de l’Économie et des Finances, pour l’adhésion, l’accompagnement technique et financier remarquable. Cette rencontre reste et demeure le cadre officiel de discussion, d’évaluation et de projection. », a émis Adidjatou Hassan Zanouvi, que vous pouvez aussi écouter dans l’extrait  ci-dessous.

« L’objectif de cette plateforme qui est mise en place pour promouvoir le sous-secteur de l’Énergie électrique, est au centre des préoccupations du président de la République, Patrice Talon. »

Dona Jean-Claude Houssou

Comme attendu, le moment fort des moments est celui de la lecture du discours d’ouverture officielle des travaux. La confiance en énergie du chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon, a redéfini l’objectif central de celui qui l’a fait venir au bercail après plus de trois décennies passé au service du développement énergétique européen, notamment à Électricité De France (EDF). « L’objectif de cette plateforme qui est mise en place pour promouvoir le sous-secteur de l’Énergie électrique, est au centre des préoccupations du président de la République, Patrice Talon. », a d’abord souligné Dona Jean-Claude Houssou.

Dans l’extrait ci-dessus, le champion en titre de la discipline énergie au Bénin depuis plus d’un demi-siècle, reconnaît que le travail est encore gigantesque dans la sous-région y compris son pays. « Mais malgré les efforts considérables fournis par le Bénin et chacun des États membres de la CEDEAO, il reste encore beaucoup à faire pour trouver une solution durable à la crise énergétique qui continue de menacer certains pays de la sous-région. », a-t-il dit. Celui qui préside pour la deuxième fois consécutive l’Autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO) sait où se trouver cache la solution. « Cette solution réside dans la mise en commun de nos intelligences et nos ressources à travers le cadre institutionnel approprié et performant qu’incarne le WAPP. », a déclaré Dona Jean-Claude Houssou.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.