Press "Enter" to skip to content

Ifangni : Les commerçants informels de l’essence de contrebande « Kpayo », mécontents

Photo : Un trafiquant de l’essence de contrebande communément appelé « Kpayo » au Bénin


Cette fin de semaine a été très mouvementée en protestation dans la commune d’Ifangni, dans le département du Plateau, au Sud-est du Bénin. Dans cette commune frontalière avec le Nigeria, la population a assisté ce vendredi 30 octobre à un acte posé par les commerçants informels de l’essence de contrebande communément appelé « Kpayo » au Bénin. Ces derniers se manifestent contre l’intervention des agentes de la douane béninoise. En effet, les soldats de l’économie béninoise ont arraisonné des cargaisons d’essence de contrebande dans le cadre de la lutte contre l’exercice de l’activité dans l’informel. « C’est une opération de la brigade mobile appuyée par les militaires, qui a conduit des saisines de l’essence de contrebande. », selon les douanes béninoises. Pour exprimer leur mécontentement, commerçants informels de l’essence de contrebande « Kpayo » ont d’assaut la route inter-état Porto-Novo (Bénin) – frontière Idi Roko (Nigeria). Sur cette route, les manifestants ont bloqué la circulation à hauteur de l’arrondissement d’Ayétèdjou avec des barricades, des pneus brûlés dont les fumées très épaisses et noires ont sombré le ciel de la commune d’Ifangni, durant toute la fin de la matinée de ce vendredi. « Ils n’ont pas le droit de venir jusqu’ici, on est alimenté par le Nigeria. », scandent les manifestants.

« Qu’allons-nous manger ? »

Les manifestants

Selon eux, c’est le seul et l’unique gagne pain. « Qu’allons-nous manger ? », s’interrogent-ils. Au regard de la situation, les disciples de Saint-Mathieu au poste avancé des douanes dans la dépression de l’arrondissement de Banigbé, situé à 300 mètres environ des lieux d’émeutes, l’importance est à la sécurité et la paix. Les agents en service à ce poste sont soutenus par la présence des agents de la Police Républicaine de Banigbé dont l’intervention et l’efficacité ont permis de rétablir l’ordre public suivant les instructions du commissaire Fidèle Dougloui. Ce dernier était présent devant ses éléments dans une action conjointe avec son homologue d’Igolo, les brasiers ont été éteints et la route a été rouverte. Il convient de dire qu’il est bien nécessaire de trouver une solution adéquate à ce secteur de produits pétroliers au regard des affres que le transport de l’essence de contrebande « Kpayo » inflige à la population à travers les accidents du Nord au Sud du Bénin. Les cas de la commune de Bembèrèkè et de N’Dali, dans le département du Borgou, au Nord-ouest du pays, sont légions. Inutile de noter que ces cas ont fait enregistrer plus de trois (03) personnes brûlées vives, des blessés graves et des dégâts considérables cette année 2020.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.