Press "Enter" to skip to content

Palais des Gouverneurs : Dona Jean-Claude Houssou illumine le peuple sur les 82.275.473.000 FCFA de prévision budgétaire du Ministère de l’Énergie

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, à Porto-Novo, ce lundi 29 novembre


Visionnaire en matière énergétique, le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, a défendu ce matin 82.275.473.000 de Francs CFA devant les membres de la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Au Palais des Gouverneurs, à Porto-Novo, la capitale du Bénin, ce lundi 29 novembre, le visage du peuple s’est illuminé. En cause, le président de la Commission budgétaire, l’honorable Gérard Agbénontchi et ses paires ont pris de l’éclat sous l’effet d’une vive explication du ministre béninois de l’Énergie. Il faut préciser que le projet de budget, gestion 2022 du Ministère de l’Énergie (ME), présenté aux élus du peuple est reparti en deux grands volets :

  • 2.230.118.000 FCFA de dépenses ordinaires, et
  • 80.045.355.000 FCFA de dépenses en capital.

« La dynamique dans le secteur depuis plus de 5 ans est maintenue par le gouvernement, je dirai même, amplifiée compte tenu du rôle important de socle de développement socioéconomique qu’il joue pour une réelle émergence de notre pays. »

Dona Jean-Claude Houssou

Ces deux précisions ont une explication globale. « La dynamique dans le secteur depuis plus de 5 ans est maintenue par le gouvernement, je dirai même, amplifiée compte tenu du rôle important de socle de développement socioéconomique qu’il joue pour une réelle émergence de notre pays. », expose Dona Jean-Claude Houssou. « Le gouvernement a marqué sa détermination, sa volonté à faire de notre système électrique un véritable socle de développement. », détaille le ministre. Près de 60 milliards de Francs CFA précédemment, le Ministère de l’Énergie est en nette progression avec une croissance de près de 40% qui ont été porté à la connaissance de la représentation nationale ce jour. « Un peu plus de 59 milliards en 2021, nous avons aujourd’hui prévu pour 2022 un peu plus de 82 milliards. », a d’abord souligné le ministre béninois de l’Énergie. « Une croissance de près de 40% à assainir le secteur de l’énergie, rendre fiable le système électrique et viable par conséquent pour qu’il puisse répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain. », a éclairé Dona Jean-Claude Houssou.

« 42% de ce budget va être consacré à la production et au réseau transport distribution, notamment pour alimenter les zones économiques spéciales. »

Dona Jean-Claude Houssou

Retrouver au Bénin, la plus grande zone économique de l’Afrique de l’Ouest, une vision du président béninois Patrice Talon en expression à Glo-Djigbé, ne peut jamais être une réalité sans l’énergie électrique. « Avec une meilleure disponibilité, c’est-à-dire se préparer à une réelle industrialisation du pays. », ajoute Dona Jean-Claude Houssou. « 42% de ce budget va être consacré à la production et au réseau transport distribution, notamment pour alimenter les zones économiques spéciales. », a-t-il indiqué. Selon le champion de la discipline énergie au Bénin, ceci « va complètement révolutionner notre pays à travers cette disponibilité accrue et grande envergure, notamment au niveau des industries qui ont manifesté, et qui continuent de le faire, de s’installer, dans notre pays pour vraiment révolutionner notre économie ». Dans les 82 milliards de Francs CFA, ressources du budget gestion 2022 du Ministère de l’Énergie, il faut aussi noter 37% affectées aux domaines de l’électrification et à l’utilisation sécurisée de l’énergie électrique. Toujours en terme de pourcentage, également 19% au développement des énergies renouvelables et 2% pour l’amélioration de la gouvernance et au renforcement des réformes.

« C’est la création de la valeur, c’est la valeur ajoutée au niveau de développement de notre pays, surtout à travers la création d’emplois, etc. »

Dona Jean-Claude Houssou

Cette affectation des ressources est une réponse aux grands défis du moment sur toute l’étendue du territoire national béninois, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest en passant par le Centre du pays. Alors on peut bien noter le démarrage de la construction de (2) centrales thermiques pour une puissance totale d’environ 240Mw dont l’une en EPC et l’autre en IPP ; la construction et la mise en service de la centrale solaire d’une capacité de 25 Mw en EPC à Illoulofin, dans la commune de Pobè, dans le département du Plateau, au Sud-est du Bénin. Sur la même ligne, indiquons la construction de (4) centrales solaires photovoltaïques en IPP pour une capacité totale de 50Mw au Centre et au Nord du pays, précisément et respectivement à Bohicon et à Parakou, Djougou et Natitingou. La réalisation des travaux de construction des postes et des lignes électriques HTB ainsi que la construction de réseaux de distribution d’électricité HTA et BT sans oublier le démarrage des travaux de construction d’un dispatching pour le réseau de transport d’électricité HTB et de son repli au Bénin, sont à citer. « C’est la création de la valeur, c’est la valeur ajoutée au niveau de développement de notre pays, surtout à travers la création d’emplois, etc. », a fait savoir Dona Jean-Claude Houssou.

 « Avec l’ensemble des 27 projets prévus, c’est avec certitude que je puis vous affirmer que l’année 2022 est une année de grands travaux et de développement des énergies renouvelables au Bénin. »

Dona Jean-Claude Houssou

Sur le plan du développement énergétique amorcé depuis le mercredi 6 avril 2016, près de 30 projets sont prévus pour être réalisés en 2022. Ainsi, il s’agira de l’installation de 16 mini centrales solaires avec pour objectif : impacter 600.000 ménages. Le démarrage des travaux d’électrification de 500 localités sur financement propre et externe est attendu l’année prochaine tout comme la réalisation des travaux de densification et d’extension dans plusieurs localités. La rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » ont bien ouï le N°1 en énergie au Bénin parler de la poursuite des travaux d’électrification des localités rurales par le « hors réseau ». « Avec l’ensemble des 27 projets prévus, c’est avec certitude que je puis vous affirmer que l’année 2022 est une année de grands travaux et de développement des énergies renouvelables au Bénin. », a conclure en sourire, Dona Jean-Claude Houssou très salué par les honorables députés de la huitième (8ème) législature présidée par le Colonel Louis Gbèhounou Vlavonou.

Be First to Comment

Laisser un commentaire