Press "Enter" to skip to content

Politique énergétique : Dona Jean-Claude Houssou sonne l’heure du bilan de la mise en œuvre du décret N°2018-563 du 19 décembre 2018

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, à Cotonou, ce mercredi 10 novembre


Dans une vraie politique de développement durable, une chose est d’avoir un outil législativement important, et l’autre est non seulement de savoir le mettre en œuvre, mais aussi et surtout de le suivre pour ne pas dire de le vulgariser. C’est une évidence pour l’un ou le principal acteur du niveau du développement inégalable de l’énergie au Bénin : Dona Jean-Claude Houssou. Se voyant confier le Ministère exclusivement consacré à l’Énergie, par le développeur-né, le président Patrice Talon, l’ancien sociétaire de l’Énergie de France (EDF) durant plus de trois décennies en Europe, a ouvert son carnet fétiche énergétique dans lequel il écrira des projets de politique énergétique du Bénin. Une politique que soutiennent indéfectiblement les Partenaires Technique Financiers (PTF), notamment les privilégiés du secteur énergie. Lesquels le ministre béninois de l’Énergie appelle affectueusement les partenaires techniques au développement, à l’image des États-Unis d’Amérique à travers le Millennium Challenge Corporation (MCC). Ces derniers étaient d’ailleurs présents, ce jour, à un important atelier bilan de la mise en œuvre du décret N°2018-563 du 19 décembre 2018 fixant les normes minimales de performance énergétique et le système d’étiquetage énergétique des lampes et climatiseurs individuels en République du Bénin. La cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier qui s’est déroulée au Bénin Royal Hôtel, à Cotonou, la capitale économique du Bénin, ce mercredi 10 novembre, a été placée sous l’autorité du ministre béninois de l’Énergie.

« Depuis cette date, de nouvelles importations de lampes et climatiseurs individuels sont possibles au Bénin. »

Gabriel Dégbègni

Trois moments forts d’intervention ont marqué ladite cérémonie. Rappelons que le décret N°2018-563 du 19 décembre 2018 est entré en vigueur le 30 juin 2020 au Bénin exprimant la volonté des autorités de Porto-Novo d’assainir le marché de fournitures d’équipements électriques. Le Coordinateur National du MCA-Bénin 2 sait ce qui a véritablement changé entre 30 juin 2020 à ce jour. « Depuis cette date, de nouvelles importations de lampes et climatiseurs individuels sont possibles au Bénin. », a reconnu Gabriel Dégbègni, en présence du Directeur Résident du Millennium Challenge Corporation (MCC), l’américain Christopher Broughton. La rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » ont pris une bonne note du côté de l’Agence Béninoise de l’Électrification Rurale et de la Maîtrise d’Énergie (ABERME), d’après l’intervention de son Directeur Général. « Après plus d’un an de mise en vigueur de ce décret, l’ABERME a traité sur la plateforme GUCE 58 demandes de certificats soumises par un ensemble de 31 importateurs. Sur l’ensemble des 58 demandes seulement 08 ont été approuvées. », a dit Jean-Francis Tchékpo. Avant la dernière intervention, discours d’ouverture officielle des travaux de l’atelier, il est à indiquer que dans un objectif global, il était question pour les participants de faire un état de mise en œuvre dudit décret et de mobiliser les compétences et contributions des différents acteurs clés.

« Notre pays a été une poubelle où l’on vient déverser ce qui n’est pas accepté ailleurs, qui ne répond pas à des normes, trompe les consommateurs qui sont nos concitoyens et qui contribue à ce qu’ils appellent : la tontine à vie non-ramassable. »

Dona Jean-Claude Houssou

Le ministre béninois de l’Énergie, après avoir suivi religieusement les deux différentes interventions, et surtout noté attentivement les avancées enregistrées au lendemain de l’entrée en vigueur du décret objet de l’atelier, appuie sur l’interrupteur et donne la lumière. Dans son éclaircissement, l’un des membres poids lourd du gouvernement Talon 2 a présenté l’atelier comme un appel à la mobilisation générale de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce décret, afin de faire de l’efficacité énergétique une réussite au Bénin. Il constitue aussi, selon le digne fils de la capitale béninoise, Porto-Novo, une occasion pour poursuivre et intensifier la sensibilisation. Très technique, ses discours vont parfois au-delà d’un papier protocolaire A4 et plongent ses compatriotes dans la réalité palpable. « Notre pays a été une poubelle où l’on vient déverser ce qui n’est pas accepté ailleurs, qui ne répond pas à des normes, trompe les consommateurs qui sont nos concitoyens et qui contribue à ce qu’ils appellent : la tontine à vie non-ramassable. », a déclaré Dona Jean-Claude Houssou. Il convient de relever que concernant le sous-secteur de l’électricité qui concentre actuellement plus de 80% des investissements du secteur de l’énergie, le décret N°2018-563 du 19 décembre 2018 vise à promouvoir l’efficacité énergétique par l’assainissement du marché de fourniture de ces équipements, autrefois inondé par des appareils peu efficaces et énergivores. La cérémonie s’est déroulée du début jusqu’à la fin dans le respect strict des mesures barrières et des consignes officielles de lutte contre l’ennemi invisible cruel et meurtrier mondial, Coronavirus.

Be First to Comment

Laisser un commentaire