Press "Enter" to skip to content

Gestion d’État : Wilfried Léandre Houngbédji jette de la lumière sur la vision gouvernementale de Patrice Talon

Photo : Le Directeur de la Communication de la Présidence, Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, à la Présidence, mercredi 26 mai


Les béninois, même déjà habitués à la gestion d’État du président Patrice Talon, étaient surpris de la formation du gouvernement Talon 2 au lendemain de sa publication. Mais du côté de la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE », aucune surprise. En effet, pour avoir accompagné le développement du Bénin durant le premier mandat du président Patrice Talon (2016-2021), elles ont, à la veille, affirmé sans ambages que le dirigeant béninois n’allait pas opérer de grands changements pour la formation du gouvernement de son deuxième mandant. Chose confirmée dans la soirée du mardi 25 mai. À la fin de la semaine, une autre voix bien retentissante du Palais de la Marina, à Cotonou, la capitale économique du Bénin, a jeté de la lumière sur cette vision gouvernementale du chef de l’Exécutif béninois. Il s’agit du Directeur de la Communication de la Présidence, Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji.

« Il n’y a pas eu de variations majeures parce que le Chef de l’État a conscience qu’une équipe qui est remise en cause régulièrement, une équipe qui est remaniée tout le temps n’a pas le temps de s’occuper des vraies questions de développement. »

Wilfried Léandre Houngbédji

Vendredi 28 mai, le confrère était sur l’Office de Radio et Télédiffusion du Bénin (ORTB), session Radio, pour mieux expliquer le maintien de la même équipe gouvernementale par le chef de l’État béninois, l’ex-journaliste de « La Nation », quotidien public, n’est pas allé par quatre chemins. « Vous avez dû remarquer que le gouvernement de la fin du premier mandat à celui-ci, il n’y a pas eu de variations majeures. », a d’abord confirmé Wilfried Léandre Houngbédji avant d’expliquer. « Il n’y a pas eu de variations majeures parce que le Chef de l’État a conscience qu’une équipe qui est remise en cause régulièrement, une équipe qui est remaniée tout le temps n’a pas le temps de s’occuper des vraies questions de développement. », a déclaré le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Porte-parole du Gouvernement béninois. Comparaison n’est pas raison, mais le Directeur de la Communication de la Présidence du Bénin demande de faire l’exercice et en a fait la démonstration. « …Vous pouvez comparer sur les régimes passés, nous en avons connu où des chefs d’État ont eu 10 Directeurs Généraux de société d’État en 10 ans, où des portefeuilles ministériels ou sectoriels ont connu 5, 7 Ministres en 10 ans. », a détaillé  Wilfried Léandre Houngbédji.

« …Le gouvernement qui a eu pour une large part les résultats édifiant engrangés reste en place pour poursuivre la dynamique. »

Wilfried Léandre Houngbédji

Au regard de ses explications approfondies, il y ressort que cette comparaison a sérieusement eu un effet négatif sur le développement du Bénin sous les gouvernances précédentes. Le nouveau siège de l’Assemblée nationale sur la berge de la lagune du fleuve Ouémé, à Porto-Novo, la capitale du Bénin ou encore la Centrale électrique de Maria-Gléta 1, dans la commune d’Abomey-Calavi, sous la gestion d’État de l’ancien président béninois, Thomas Boni Yayi (2006-2016) sont légion. « Vous conviendrez avec moi que ce n’est pas une formule forcément efficace. », soutien l’invité de Radio Bénin. « Et quand il en va ainsi, c’est le développement qui prend un coup, c’est l’amélioration des conditions de vie des populations qui en prend un coup et l’État se limite à faire du saupoudrage. », a déploré Wilfried Léandre Houngbédji. Puis il indique la Rupture. « Le président Patrice Talon a décidé depuis 2016 de ne pas faire du clientélisme politique et donc, prime à la compétence, prime au technicien sans oublier la dose de politique qu’il faut évidemment. », a confié le Porte-parole du Gouvernement béninois qui expose clairement l’assurance du président Patrice Talon. « …Pour être sûr du développement du Bénin, il (Patrice Talon) a dit qu’il ne sert à rien de chambouler une équipe lorsque celle-ci a produit du résultat. », a précisé Wilfried Léandre Houngbédji. Selon, le Directeur de la Communication de la Présidence, Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Porte-parole du Gouvernement, il est donc logique que  « le gouvernement qui a eu pour une large part les résultats édifiant engrangés reste en place pour poursuivre la dynamique ».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.