Press "Enter" to skip to content

États-Unis : Kamala Harris devient présidente

Photo : La présidente américaine Kamala Harris derrière Joe Biden lors d’une cession au Congrès, en avril 2021


Joe Biden n’est plus le président des États-Unis d’Amérique. Pour l’heure, 16h15 (heure du Bénin), c’est Kamala Harris, alors jusque-là, la vice-présidente américaine, qui dirige le pays. En effet, le 46ème président américain a subi ce vendredi 19 novembre une coloscopie « de routine », un examen sous anesthésie générale. Pendant son opération, ses prérogatives ont été transférées temporairement à sa vice-présidente, Kamala Harris, a annoncé la Maison Blanche. « Comme cela a été le cas lorsque le président George W. Bush a subi la même intervention en 2002 et 2007, et conformément à la procédure prévue par la Constitution, le président Biden transférera ses pouvoirs à la vice-présidente pour une courte période, pendant qu’il est sous anesthésie. », a ajouté l’exécutif américain.

Transfert de pouvoir dans les conditions prévues par la Constitution

Donc Kamala Harris devient ainsi la présidente des États-Unis temporairement, même si ce pouvoir n’allait durer que pour pendant une heure et 25 minutes. Les lettres au président « pro tempore » du Sénat et à la cheffe de la Chambre des représentants, annonçant ce transfert de pouvoir dans les conditions prévues par la Constitution du pays, ont été envoyées à 10h10 heure de Washington, soit 16h10 heure de Porto-Novo. Bonne gestion des affaires publiques en plein pouvoir donc à la première femme noire à avoir occupé les deux plus hautes places du sommet de l’État américain dans l’histoire politique des États-Unis.

Be First to Comment

Laisser un commentaire