Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Cantines scolaires : Salimane Karimou, voici ce que Patrice Talon doit savoir afin de t’aider à bien concrétiser sa vision dans PNASI

Photo : Le ministre des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou, à Dangbo, mardi 12 octobre 2021


Une chose est d’avoir des institutions fortes, et les Hommes capables de gérer leur force, en est une autre. Le Bénin sous la gouvernance de Patrice Talon n’en manque pas des deux depuis le mercredi 6 avril 2016. Le digne fils de Ouidah, en passant d’homme d’affaires à l’homme d’État, avait une propriété intellectuelle Rupture-Nouveau Départ avec en germe le « Bénin Révélé ». Dans cette vision du développement durable de son pays, il s’est entouré des hommes et des femmes d’un choix juste. Au Palais de La Marina, à Cotonou, la capitale économique béninoise, il amorce les réformes sur la base de son document politique de développement socio-économique du Bénin dans tous les secteurs de vie : Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). Au cours de son premier quinquennat (2016-2021), son gouvernement a déployé des efforts admirables pour changer la donne.

Informations sur la gestion des cantines scolaires

Au rang de ceux-ci, le Programme National d’Alimentation Scolaire Intégré (PNASI) de l’un des projets phares du PAG, à savoir le projet cantine scolaire. Ce projet suit son chemin de concrétisation sous l’autorité du digne fils de Sakété, Salimane Karimou. Vu que la séparation des Pouvoirs est désormais respectée au Bénin, l’Assemblée nationale joue parfaitement son rôle de contrôle de la politique du gouvernement. Celle de la huitième législature sous la présidence du Col Louis Gbèhounou Vlavonou vient de marquer ses prérogatives à travers la Commission de l’Éducation, de la Culture, de l’Emploi et des Affaires Sociales. Cette Commission, présidée par le député Bonaventure Natondé Aké, est au soir d’une tournée parlementaire dans les écoles primaires publiques dans seize (16) communes de six (06) départements du Bénin pour recueillir des informations sur la gestion de ces cantines scolaires.

Plus que capitale

Des informations ? L’ancien ministre de l’Enseignements Secondaire et de la Formation Professionnelle sous le gouvernement précédent de l’ancien président béninois Thomas Boni Yayi (2006-2016) et ses collègues députés de la huitième législature ainsi que les fonctionnaires parlementaires, ont permis à la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » de suffisamment avoir de la matière pour jouer aussi le rôle qui lui revient en tant que quatrième Pouvoir. L’importance de la tournée de la Commission de l’Éducation, de la Culture, de l’Emploi et des Affaires Sociales à l’Assemblée nationale est plus que capitale au regard des difficultés, des constats et surtout des doléances à l’endroit des autorités et acteurs éducatifs béninois, enregistrés en intervalle de sept (07) jours. Et ce, juste dans la moitié du pays.

Manque de condiments

Au cours de la mission, la Commission de l’Éducation a multiplié des séances de travail avec les différents intervenants dans la gestion des cantines scolaires au niveau des communes ciblées. Et de ce fait, les difficultés qui tordent légèrement le cou au bon fonctionnement des cantines scolaires ont été portées à la lumière. La première qui a éclairé la lanterne des représentants du peuple au Palais des Gouverneurs, à Porto-Novo, la capitale du Bénin, est liée aux condiments. Il faut simplement noter qu’il y a un manque de condiments criard entretenu par l’incapacité des parents à payer les frais journaliers s’élevant à 25 FCFA par enfant. Dans le tas de difficultés, il y a non seulement la rémunération des bonnes femmes recrutées pour la cuisine, mais aussi l’absence de magasins de stockage des vivres et surtout le cambriolage des magasins.

De l’eau, le repas est chaud

À tout ça, il est important d’ajouter la gestion des cantines scolaires qui impact négativement le temps d’apprentissage des écoliers aux côtés d’un autre problème de vie qu’est l’accès à l’eau, pour ne pas dire l’eau potable, dans bon nombre des écoles primaires publiques qui ont reçu la visite des législateurs du mercredi 18 au mardi 24 mai. Inutile de rappeler qu’il urge d’avoir l’eau à côté quand on mange un repas chaud, encore trois fois par jour. Au Sud-est de notre pays, une action salutaire est à indiquer au sens qu’elle a retenu l’attention du groupe parlementaire conduit par le député Bonaventure Natondé Aké. En effet, dans le département du Plateau, plus précisément dans la commune de Pobè qui compte 85 écoles primaires publiques, 62 écoles sont dotées de cantines scolaires, soit plus de 80% de taux de couverture alimentaire. Ce qui épouse la joie de la communauté exprimée par sa volonté d’accompagner le gouvernement du président Patrice Talon dans cette vision de nourrir les enfants afin qu’ils aient le ventre plein pour bien suivre en apprentissage.

Pobè accompagne Patrice Talon

Et pour ce faire, la communauté de Pobè a décidé, sur une mobilisation d’un budget propre, de construire une trentaine de cuisines en matériaux définitifs dans les différentes écoles. Ce qu’elle a d’ailleurs déjà commencé. Mais la difficulté lié au manque d’engagement des parents d’écoliers pour accompagner les écoles dans l’approvisionnement en condiments et la rémunération des femmes cuisinières est toujours pendante. Du côté des enseignants, en particulier, les maîtres cantines, les difficultés ont notamment trait à l’évolution du déroulement de leurs programmes d’études dans les classes. La tournée des Parlementaires béninois a été donc une occasion en or pour les différents intervenants dans la gestion des cantines scolaires d’exprimer leurs réelles préoccupations. Ils ont d’ailleurs demandé au deuxième Pouvoir de porter leur voix auprès du premier Pouvoir afin que son chef, appuyé par ses collaborateurs exécutifs, puisse solutionner leurs problèmes au grand soulagement de l’école béninoise à la base.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.