Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Construction 2ème Centrale électrique : Dona Jean-Claude Houssou signe l’objectif important pour Patrice Talon avec Genesis Energy Holding

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, apposant sa signature, à Cotonou, ce jeudi 16 juin


Fournir une solution optimale pour la population béninoise et pour le secteur de l’énergie. C’est ce qui a cadré la vision du gouvernement du président Patrice Talon et, aujourd’hui, il a été acté. Ce jeudi 16 juin, l’État du Bénin a fait un grand pas décisif dans sa décision de l’autonomie énergétique synonyme de la construction des infrastructures énergétiques nationales. C’est l’explication de l’événement symbolique qui a eu lieu ce jour à Cotonou. En effet, dans la capitale économique béninoise, le gouvernement Talon 2 et Genesis Energy Holding ont procédé à la signature du contrat de construction de la deuxième centrale électrique. 

Malgré une matinée bien chargée

La cérémonie consacrée à cette signature s’est déroulée dans les locaux du Ministère de l’Énergie (ME) où Dona Jean-Claude Houssou, malgré une matinée bien chargée, a encore eu l’énergie dans la main d’apposer sa signature au bas des documents contractuels. Elle a connu la présence du partenaire privé en charge de la réalisation du projet, représenté par Akinwole Omoboriowo ; du ministre d’État béninois, chargé de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni, représenté par son Directeur de Cabinet (DC/MEF), Hermann Orou Takou ; du Directeur Général de la Communauté Électrique du Bénin (CEB), Karimou Chabi Sika. Aux côtés de ces autorités, les cadres du Ministère de l’Énergie (ME) et les acteurs des structures étatiques du secteur de l’énergie dont la Société Béninoise d’Énergie Électrique (SBEE), la Société Béninoise de Production Électrique (SBPE).

« Nous remercions le président de la République du Bénin pour nous avoir donné cette opportunité d’investir au Bénin dans le secteur de l’énergie. »

Akinwole Omoboriowo

Également présents, les organes autonomes intervenant dans le système d’énergie à l’image de l’Autorité de Régulation d’Électricité (ARE). Il faut noter que cette infrastructure énergétique qui sera construite sur le même site de la première Centrale thermique dual fuel de 127 mégawatts, à savoir Maria-Gléta dans la commune d’Abomey-Calavi, est une Centrale thermique à cycle combiné de 41 mégawatts. Visiblement, l’entreprise qui a gagné la confiance des autorités de Porto-Novo pour construire cette Centrale thermique, est bien heureuse d’avoir obtenu cette place énergétique d’investir au Bénin. « Nous remercions le président de la République du Bénin pour nous avoir donné cette opportunité d’investir au Bénin dans le secteur de l’énergie. », a exprimé Akinwole Omoboriowo.

Le nigérian reconnaît que c’est l’aboutissement heureux d’une longue endurance. « Pour nous, l’électricité n’est pas une option, mais une obligation. Cette étape de signature de convention est une étape majeure. Le processus a été certes long, mais (…) aujourd’hui, c’est le fruit d’un long processus. Nous envisageons de fournir à travers ce projet une solution optimale pour les populations du Bénin et pour le secteur de l’électricité au Bénin. », a soutenu le Directeur Général de Genesis Energy Holding que vous pouvez suivre dans l’extrait ci-dessous.

« C’est également le lieu d’insister sur la qualité des travaux, le respect de l’environnement et la prise en compte du contenu local. »

Dona Jean-Claude Houssou

La Convention de concession signée avec Genesis Energy Holding, ce jeudi, porte sur une durée de vingt (20) ans et le coût du projet est estimé à trente (30) milliards de Francs CFA pendant que le délai contractuel de sa réalisation est de dix-huit (18) mois. Ayant bon espoir que le bouclage financier se réalisera dans les meilleurs délais et que le délai contractuel de construction de la deuxième centrale électrique béninoise sera respecté, le sorcier blanc en énergie est très insistant. Le premier ministre béninois à avoir gardé uniquement et exclusivement le portefeuille de l’Énergie dans l’histoire politique de la République du Bénin, et qui continue de faire des merveilles sous l’impulsion du développeur-né, le président Patrice Talon, n’a hésité à mettre l’accent sur trois grandes considérations à l’égard de Genesis Energy Holding. « C’est également le lieu d’insister sur la qualité des travaux, le respect de l’environnement et la prise en compte du contenu local. », a insisté Dona Jean-Claude Houssou, cette après-midi, dans le bâtiment situé sur le boulevard Jean-Paul 2, dans la ville côtière béninoise que vous pouvez suivre dans l’extrait ci-dessous.

La voix la plus autorisée dans le gouvernement Talon 2 pour se prononcer sur les questions énergétiques dans notre pays, est satisfaite de concrétiser le premier projet de Partenariat Public-Privé (PPP) au Bénin dans le secteur de l’énergie. Dans l’extrait, ci-après, écoutez bien, le digne fils de Porto-Novo, la capitale béninoise, dira que « c’est inédit et historique ».

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.