Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Bohicon : Rufino d’Almeida, un père idéal en un mandat, deux récompenses d’ICAE pour plusieurs actions à l’égard des enfants

Photo : Le maire de Bohicon, Me Rufino d’Almeida


C’est ce qu’on appelle la compétence de gérer les affaires au sommet de l’État et aussi à la base. Souvent, cette gestion n’est pas chose aisée, mais Dieu ayant doté Patrice Talon d’un entêtement sans pareil, la Rupture et le Nouveau Départ ont permis de voir des hommes et des femmes de notre pays autour du président de la République dès avril 2016, capables de concrétiser sa vision du « Bénin Révélé ». C’est-à-dire, le développement durable du Bénin. Au rang de ceux-ci, un homme bien planifié et qui a le goût du développement : Rufino d’Almeida.

Des services loyaux

Cette identité béninoise restera à jamais marquée dans l’esprit du Ministère du Plan et du Développement (MPD) pour avoir connu les services loyaux de l’avocat à la tête de la Direction du Cabinet du Ministre du Plan et du Développement (DC/MPD) sous l’autorité du ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané. Le besoin de ses services s’est fait sentir à la base. Le désormais ancien DC/MPD n’a pas marchandé sa disponibilité. Au cours des élections communales et municipales dernières, il sera élu dans un Bloc Républicain haut les mains, Conseiller communal puis maire à Bohicon. Un mandat qui suit son cours avec des actions de développement durable, le maire de la ville carrefour a été mis aux défis du développement à la base par Social Watch Bénin.

En un coup de mandat

En partenariat avec la section Politique Sociale du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), l’organisation de société civile a lancé le Prix de l’Initiative Communes Amies des Enfants (ICAE). L’initiative a été lancée dans la zone d’intervention de l’agence du Système des Nations Unies (SNU) comprenant le département du Zou, au Centre du Bénin. Un défi que le maire de la commune de Bohicon a relevé en un coup de mandat. D’abord, il urge de noter que sous la municipalité du professionnel des droits, de nombreuses actions positives concernant les enfants ont été mises en œuvre dans la commune de Bohicon. Il s’agit notamment de :

  • l’élaboration d’un rapport diagnostic sur la situation des enfants de la commune ; 
  • l’élaboration et l’adoption d’un plan d’action ICAE par le Conseil Communal (CC) ;
  • la mise en œuvre d’un plan d’action ;
  • l’animation et l’organisation de cadre de dialogue et de participation citoyenne avec les Organisation de la Société Civile (OSC) y compris des organisations d’enfants, notamment le conseil communal enfant et la mairie des jeunes de Bohicon
  • l’organisation d’atelier spécifique des enfants pour l’élaboration et l’évaluation des documents de politique de développement local ; 
  • l’organisation avec l’appui de PAVICC, d’atelier de réflexion stratégique sur les documents de planification, à savoir le Plan de Développement Communal (PDC) et le Schéma Directeur d’Aménagement Urbain (SDAU).

Deux meilleurs prix

Au regard de ses avancées enregistrées sous la dynamique et l’impulsion de Rufino d’Almeida, c’est inévitable que le premier citoyen de Bohicon ne soit pas primé. En effet, l’ICAE vise à « inciter les communes à améliorer l’allocation et l’utilisation des ressources au profit des besoins des enfants ». Il s’est fait que les actions du maire de Bohicon dépassent doublement la vision de l’ICAE. Puisqu’à la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée à Parakou, le chef du Conseil Communal de Bohicon remporte deux des trois meilleurs trophées en compétition. Rufino d’Almeida a reçu, ce jeudi 16 juin, dans la Cité des Koburu, deux meilleurs prix :

  1. Le prix de la meilleure mise en œuvre des critères d’engagement de l’ICAE.
  2. Le prix de la meilleure allocation des ressources aux secteurs sociaux.

Il convient d’indiquer que, pour Me Rufino d’Almeida, la ville de Bohicon est sa principale priorité aujourd’hui et demain. Une chose est certaine, reste à savoir si cette commune décidait d’envoyer l’avocat la représenter à l’Assemblée nationale, au Palais des Gouverneurs, à Porto-Novo, la capitale béninoise, le dimanche 8 janvier prochain, le digne fils de d’Almeida allait refuser. La rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » sont dans le wait and see !

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.