Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Édition 2022 de la SEE : Dona Jean-Claude Houssou augmente la tension des efforts de Patrice Talon à Porto-Novo

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, et la préfète de l’Ouémé, Marie Akpotrossou, à Porto-Novo, ce mardi 5 avril


Fait du secteur de l’Énergie au Bénin, le centre de gravité du développement durable, est une évidence indéniable et le gouvernement de la Rupture a pris conscience de cela avant l’avènement du Nouveau Départ. Puisque gouverner, c’est prévoir, Patrice Talon a bien préparé son arrivée au Palais de La Marina au regard de son équipe gouvernementale qui accompagne sa vision d’aujourd’hui et de demain depuis le mercredi 6 avril 2016. Le président béninois a doté le premier Pouvoir dont il est le garant, d’un document politique du développement national du pays appelé le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). Au sens de la bonne conduite des grands projets pour le compte du premier quinquennat grâce à des femmes et des hommes engagés aux côtés du chef du gouvernement, le PAG 2021-2026 ne peut se passer de l’énergie du PAG 2016-2021. Cette énergie a été produite en moins de cinq ans dans l’ombre non seulement par la dynamique de Patrice Talon, mais aussi et surtout par la scarification sur l’autel du développement durable d’un seul et unique homme : Dona Jean-Claude Houssou. Ce digne fils de la capitale béninoise, Porto-Novo, avec sa sorcellerie blanche du couvent énergétique des européens, vient de nourrir son gri-gri : la Semaine de l’Énergie Électrique (SEE). Rappelons que cette sorcellerie a été déportée par la force du vrai béninois natif de Ouidah, après plus de trois décennies à l’Électricité De France (EDF).

Bien noter la gouvernance Talon

Né en 2019 par les soins du génie béninois d’énergie électrique, ce gri-gri est en parfaite croissance depuis, ce lundi 4 avril, avec le lancement des travaux de l’édition 2022. Une édition inédite bien conçue par le détenteur du titre de la discipline Énergie au Bénin depuis 1960, d’augmenter la tension des efforts du développeur-né. Admettant que ces efforts sont du peuple, par le peuple et pour le peuple, le patron du Ministère de l’Énergie (ME) offre toute cette semaine, du lundi au samedi, à ses concitoyens pour bien noter la gouvernance Talon depuis six ans notamment dans le secteur de l’énergie. Cette note ne saurait être prise du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest en passant par le Centre du Bénin, sans l’exercice du quatrième Pouvoir dont le ministre de l’Énergie ravive les flammes en cours d’extinction. La rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » l’exercent et bien, au même titre que les autres organes. Dans sa décision d’augmenter la tension des efforts du chef de l’exécutif béninois en énergie, le patron du ME a couvert la Société Béninoise d’Énergie Électrique (SBEE) pour ouvrir des stands dans les Directions Régionales de SBEE.

« Exposition de la bonne gestion d’État dans le secteur de l’énergie par le président Patrice Talon. »

Dona Jean-Claude Houssou

Ainsi, après avoir procédé au lancement officiel des activités à l’occasion d’une cérémonie riche en couleurs des acteurs du secteur de l’énergie, la tutelle est descendue sur le terrain. Pas une descente pour non seulement toucher des yeux le déplacement de la population, mais la nécessité de celle-ci à avoir des réponses à toutes ses réelles préoccupations vis-à-vis de la société étatique habilitée à distribuer de l’électricité au Bénin. Après la place de l’Étoile Rouge, à Cotonou, la capitale économique béninoise, pour le compte du département du Littoral, lundi, le ministre de l’Énergie était, ce mardi 5 avril, dans la capitale du pays. À Porto-Novo, c’est sur l’esplanade de l’Assemblée nationale, au Palais des Gouverneurs, que se déroulent les activités d’« exposition de la bonne gestion d’État dans le secteur de l’énergie par le président Patrice Talon. », a indiqué Dona Jean-Claude Houssou. Très attaché aux principes, l’un des ministres poids lourd du gouvernement Talon 2 est d’abord allé signaler sa présence sur le territoire de la gouvernance locale à la première autorité du département de l’Ouémé. Cette audience avec la préfète Marie Akpotrossou a introduit le ministre dans sa tâche républicaine du jour accompagné des cadres de son cabinet et des différents responsables sous sa tutelle avec la délégation préfectorale, municipale et départementale. Une tâche qu’il a accomplie après un tête-à-tête avec le président de l’Assemblée nationale.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.