Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

62 ans d’indépendance : Patrice Talon veille sur la symbolisation de la souveraineté nationale du 1er août prochain

Photo : Le chef de l’État, Patrice Talon (M), à Cotonou, ce mercredi 25 mai


Il a le sang du célèbre divin prêtre du Fâ, boconon Guèdègbé, premier homme de main du prince babalawo Adeniye, maître suprême du Fâ dans le royaume du Dahomey, venu du royaume frère d’Oyo, (Sud-ouest du Nigeria) et surnommé boconon Djissa sous le règne du prince Aho intronisé roi Houégbadja (1645-1685), fondateur du royaume du Dahomey (actuel Bénin). Les lecteurs béninois aiment la plume de la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE »  de l’intérieur du pays comme de la diaspora et ceux qui n’ont pas perdu leur histoire patrimoniale et culturelle, identifient déjà le chef de l’État béninois, Patrice Talon. Cette histoire patrimoniale, à laquelle le chef du gouvernement est extrêmement collé, reflète ses capacités de gestion d’État. En bon maître chantier du Nouveau Départ du développement durable du Bénin, il marque, aussi longtemps que se transforme le pays qu’il a démocratiquement pris le mercredi 6 avril 2016, la Rupture des mauvais suivi des travaux publics.

Le secret des résultats réels et inégalés

Le locataire du Palais de La Marina, à Cotonou, en a encore fait ce mercredi. En pleine étape des travaux de finition, le monument Amazone a reçu la visite du premier citoyen du Bénin. Surplombant la capitale économique béninoise, au milieu du Palais des Congrès de Cotonou (PCC) et du Port Autonome de Cotonou (PAC), l’image incarnée par la statue en érection s’était dévoilée en partie, il y a quelques jours, sur le boulevard de La Marina, à la grande émotion des béninois. Dans l’après-midi, l’artisan en chef de son existence est allé prendre contact avec son visage. Patrice Talon, après avoir présidé le Conseil des Ministres du gouvernement Talon 2, a effectué une visite de terrain sur l’esplanade des Amazones, ce mercredi 25 mai, où il a pointé du doigt, des observations et échangé avec les principaux responsables des lieux. Objectif ? Inutile de le rappeler, car c’est le secret des résultats réels et inégalés de sa gouvernance au bout d’un quinquennat.

Pas d’éléphant blanc

L’homme d’État était allé toucher des yeux, des mains et des pieds, l’état d’avancement de la phase finale des travaux de la réalisation du monument historique, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous. Faut-il relever que sous la gouvernance Talon, aucun éléphant blanc ne hante la paisible visibilité des béninois sur les merveilles du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). Mieux, pas d’inauguration à tambours et trompettes après un lancement sobre de la réalisation d’une infrastructure publique. La population constate d’elle-même et reste stupéfaite en appréciation.

Un symbole identitaire fort

La sortie du développeur-né, ce jour, est le signe d’une vraie veille sur la symbolisation de la célébration des 62 ans d’indépendance de notre pays à la souveraineté nationale. En effet, terminé cette statue en structure métallique avec une enveloppe en bronze d’une hauteur hors-tout de 30m, dont la réalisation a été lancée, après l’accord du Conseil des Ministres du mercredi 17 juillet 2019, sous le savoir-faire artistique de l’artiste-sculpteur chinois, Li Xiangqun, de la Société Beijing Huashi Xiangqun Culture et Art Co., Ltd, dans le délai imparti, est un respect de l’engagement d’hommage de Patrice Talon à ses aïeux qui ont livré au prix du sang des combats éclatants. Ceci est clair au sens de l’importance de l’existence du monument Amazone qui vise non seulement à instituer un symbole identitaire fort pour notre pays, mais aussi et surtout à ériger un ouvrage emblématique en hommage aux Amazones du Dahomey.

Rendez-vous 1er août

Pour bien admirer la splendeur de cet hommage à la reine Tassi Hangbé, Patrice Talon voit dans le 1er août prochain, le moment idéal. Ce serait la toute première célébration de l’accession du Bénin à la souveraineté nationale du deuxième quinquennat de l’homme des réformes que ces concitoyens lui ont donné en toute confiance à plus de 82% en avril 2021. Pour rassurer son chef de la livraison à bonne date du monument historique, le ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable, Didier José Tonato, était en premier présent sur les lieux pour accueillir l’homme fort de Porto-Novo et le guider sur le chantier. Il faut noter que c’est sur le site d’un autre monument historique dans la ville côtière béninoise, à savoir « La porte du retour des esclaves », à contrario de celle dans la ville de Ouidah, que le monument Amazone est en train d’être érigé, juste derrière la présidence béninoise. Comme quoi, spirituellement, le Bénin demeurera protéger à partir du siège du premier Pouvoir, l’exécutif. 

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.