Press "Enter" to skip to content

Développement énergétique : La dynamique de Dona Jean-Claude Houssou obtient de l’AFD et de l’UE, le doublement de la centrale photovoltaïque d’Illoulofin

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, à Pobè, ce mardi 30 novembre


Si le président Patrice Talon avait confié le département ministériel du sport à Dona Jean-Claude Houssou, le Bénin ne serait pas éliminé à la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). S’il y a un membre du gouvernement Talon 2, court de taille, mais grand de compétences et de dynamisme, c’est inévitablement le ministre béninois de l’Énergie. Il a fallu Patrice Talon pour le prendre, comme un trésor royal, des mains des européens, notamment de l’Énergie de France (EDF) après plus de trois décennies. À la tête du Ministère d’Énergie (ME), à Cotonou, la capitale économique du Bénin, depuis le mercredi 6 avril 2016, Dona Jean-Claude Houssou fait de merveilles au grand bonheur de la génération actuelle et du futur. Le digne fils de Porto-Novo, la capitale béninoise, s’est résolument engagé dans la Rupture des mauvaises pratiques d’avant avril 2016 et a visiblement entamé le Nouveau Départ du développement durable du Bénin à partir du secteur Énergie, auprès du développeur-né. Dona Jean-Claude Houssou, seul ministre béninois qui sait raviver une flamme en extinction (la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » peuvent bien témoigner), ne compte pas attendre 2022 avant de passer à la vitesse supérieure sur les chantiers énergétiques ouverts sur toute l’étendue du territoire béninois.

Visite de site de la Centrale photovoltaïque

C’est dans cet esprit qu’au lendemain de l’aval du peuple sur le budget gestion 2022 du Ministère de l’Énergie lumineusement défendu à l’Assemblée nationale, l’homme est descendu sur le terrain. Le dynamisme du sorcier blanc en énergie, a été particulièrement noté par les Partenaires Techniques Financiers (PTF) affectueusement appelé Partenaires Techniques au Développement par le patron du Ministère de l’Énergie. Ces derniers, à travers l’Agence Française de Développement (ADF) et l’Union Européenne (UE) viennent de renouveler leur confiance en Dona Jean-Claude Houssou sous le leadership éclairé du locataire du Palais de la Marina. En effet, l’ADF et l’UE ont validé le doublement de la Centrale photovoltaïque de 25 MWc en construction à Illoulofin, dans la commune de Pobè, département du Plateau, au Sud-est du pays. Cette Centrale passe désormais de 25 MWc à 50 MWc. C’est la principale nouvelle que l’un des ministres poids lourds maintenus par le chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon, a été porteur dans son déplacement du Plateau ce jour, mardi 30 novembre. Un déplacement qui entre dans le cadre d’une visite de site de la Centrale photovoltaïque d’Illoulofin par une forte délégation du Ministère de l’Énergie conduite par le premier responsable du département ministériel exclusivement consacré au secteur de l’énergie.

60%, taux d’exécution des travaux

À sa descente sur le site de construction de la Centrale photovoltaïque de 25 MWc d’Illoulofin, le ministre béninois de l’Énergie, a effectué un tour de constatation de l’état d’avancement des travaux, lancés il y a juste 12 mois. Un exercice que le champion de la discipline Énergie au Bénin a fait en présence des responsables des entreprises en charge de la construction de la Centrale, avec qui l’autorité gouvernementale a tenu une séance de travail qui a permis au patron des patrons de noter 60% comme taux d’exécution des travaux. Un taux qui a nécessité une explication de la part du gestionnaire du projet solaire DEFISSOL, Cinzio Bagri, dans laquelle il souligne un léger décalage du déroulement des travaux dû à la présence de l’ennemi invisible cruel et meurtrier mondial, Coronavirus. Les restrictions de cette pandémie, selon lui, ont impacté négativement sur la fourniture des équipements par les fabricants. C’était aussi en présence des autorités départementales et communo-municipales. Ces dernières se sont exprimées à l’image du maire de Pobè, Simon Dinan, qui n’a pas hésité à reconnaître à l’exécutif béninois, les efforts inlassables qu’il fait pour le bonheur du peuple béninois. Le premier citoyen de la ville chef-lieu du département du Plateau a également exprimé le sentiment de joie de la population de la commune de Pobè pour ce projet qui suit son chemin de la phase pratique après avoir dépassé l’étape de la phase théorique.

« La révolution énergétique dans notre pays est une réalité. »

Valère Sètonnougbo

Le successeur de Paul Odjo a rassuré le gouvernement de l’engagement du Conseil Communal de Pobè qu’il préside, ceci pour l’aboutissement heureux de la révolution énergétique palpable sur son territoire. Son patron hiérarchique ne dira pas le contraire. Le préfet du département du Plateau, après avoir remercié le gouvernement béninois et son chef, « pour ce joyau qui est en train d’être réalisé » sur le territoire de cinq communes (Adja-Ouèrè, Ifangni, Kétou, Pobè et Sakété), reconnaît. « La révolution énergétique dans notre pays est une réalité. », a soutenu Valère Sètonnougbo avant d’exprimé son sentiment. « Je suis impressionné par ce que j’ai vu. », a partagé l’autorité départementale. Que le préfet du département du Plateau se patiente un peu seulement, car il verra encore plus dans exactement six (06) mois, en écoutant bien le Directeur Général chez Eiffage Énergie Systèmes pour les activités à l’international. « L’avancement des travaux est conforme au planning. L’essentiel des matériels sont livrés. Nous sommes en phase de montage et d’installation. L’ouvrage sera livré à temps et en heures, et ceci, en avril 2022 », a expliqué Ludovic Duplan, sous la confirmation bien sûr du Directeur d’Agence de RMT Bénin et de Eiffage ENERGIE au Bénin, Paul Assogba

« Ce que j’ai vu aujourd’hui me réconforte. La construction de cette 1ère Centrale d’envergure solaire au Bénin traduit la mise en marche effective de la transition énergétique au Bénin avec la volonté du gouvernement d’avoir une mixte énergétique responsable qui allie à la fois, les énergies renouvelables et des énergies d’origine thermique. »

Dona Jean-Claude Houssou

C’est la satisfaction totale pour le ministre béninois de l’Énergie à la fin de sa visite. « Ce que j’ai vu aujourd’hui me réconforte. La construction de cette 1ère Centrale d’envergure solaire au Bénin traduit la mise en marche effective de la transition énergétique au Bénin avec la volonté du gouvernement d’avoir une mixte énergétique responsable qui allie à la fois, les énergies renouvelables et des énergies d’origine thermique. », a déclaré Dona Jean-Claude Houssou, affirmant que « la dynamique est très bonne ». « Ça fait un an que nous avons lancé ce projet et on s’aperçoit aujourd’hui que malgré les difficultés liées au Covid-19, on tient le bon bout. », s’est-il félicité. À en croire le Boss du Ministère de l’Énergie, « le gouvernement est déterminé à rendre ce secteur fiable sur toute l’étendue du territoire et particulièrement dans le Plateau ».

« Nous reviendrons dans quelques mois pour inaugurer cette centrale pour le bonheur de nos populations. »

Dona Jean-Claude Houssou

Avant de reprendre la route de la capitale économique béninoise, l’autorité exécutive a donné un rendez-vous à ses hôtes. « Nous reviendrons dans quelques mois pour inaugurer cette centrale pour le bonheur de nos populations. », a dit Dona Jean-Claude Houssou, invitant les entreprises à « redoubler d’efforts et d’ardeur » dans le travail tout en respectant strictement le cahier de charge. Homme de surprise agréable qu’il est, c’est en ces termes que le ministre béninois de l’Énergie a dit à nos revoir aux autorités locales, acteurs énergétiques et les ouvriers du site. « J’ai le plaisir de vous annoncer que l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne ont validé le doublement de cette centrale qui passera de 25 MWc à 50 MWc. Cela traduit cette volonté du gouvernement à se positionner durablement sur les énergies renouvelables. », a annoncé Dona Jean-Claude Houssou.

Be First to Comment

Laisser un commentaire