Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Révolution énergétique : Patrice Talon et Dona Jean-Claude Houssou visés par la détermination de ce compatriote depuis Sèmè-Podji

Sous l’ère Patrice Talon, le Bénin a connu en moins de cinq ans, une avancée majeure et incomparable à aucun régime ou aucune gouvernance que le pays a enregistré jusqu’au lever du jour du mercredi 6 avril 2016. Prenant justement le pouvoir à cette date-là, à Porto-Novo, la capitale béninoise, le locataire du palais de la Marina, à Cotonou, la capitale économique du pays, a réitéré son engagement de conduire le Bénin partout où le besoin du développement se fera sentir, mais dans la Rupture des mauvaises pratiques et aussi dans le Nouveau Départ d’un développement durable du pays. Sur le chemin de ces deux doctrines, le président Patrice Talon a en germe, le « Bénin Révélé ».

Indépendance énergique, confiance en jeunesse 

Reléguant l’intérêt personnel à un degré inconnu au profit de celui National, l’ancien faiseur du roi devenu Roi, s’est, de façon expressive, attaqué au secteur Énergie qu’il a rapidement confié à un trésor royal vivant : le digne fils du royaume de Hôgbonu (Porto-Novo), Dona Jean-Claude Houssou. Ramené au pays par Patrice Talon, après plus de trois décennies passés au service du développement durable énergétique de l’Europe, notamment chez Énergie de France (EDF), la dynamique du ministre béninois de l’Énergie a permis au Bénin, longtemps enseveli par une mauvaise politique énergétique, d’être indépendant. Une indépendance énergétique qui a redonné à jamais une confiance en à jeune entrepreneur béninois professionnel de l’énergie solaire.

Révolution énergétique

Maurice Sovi-Guidi. Cette identité béninoise devrait intéresser le patron du Ministère de l’Énergie (ME), sur l’Avenue Jean-Paul 2, à Cotonou. En effet, le jeune patron de l’entreprise CARMEI, est dans un domaine énergétique dont Dona Jean-Claude Houssou a amorcé sa révolution sur toute l’étendue du territoire béninois. Ah oui, Monsieur le Ministre ! Maurice Sovi-Guidi, en plus de ses activités d’installation électrique et en particulier dans le domaine de l’énergie solaire photovoltaïque, le compatriote conçu, fabrique et commercialise des kits solaires, comme on peut bien le voir sur les images ci-dessous prises lors de l’une des présentations de ses produits au cours d’une grande foire.

L’intégration du genre dans l’accès à l’énergie

Ce qui est plus intéressant et qui recueillerait le soutien des autorités du Washington et de Porto-Novo, est bien le genre. Inutile de préciser que quand on parle des États-Unis d’Amérique et du Bénin, il s’agit d’une franche coopération entre les deux pays, notamment dans le secteur de l’Énergie exprimée par le MCA-Bénin 2 sous le contrôle du MCC. En cause, au nombre des six (06) grands résultats probants obtenus par l’équipe du MCA-Bénin 2, sous la Coordination nationale de Gabriel Dégbègni, entre 22 juin 2019 et 22 juin 2020, il faut indiquer le Women Energy Entrepreneurship (WEE). C’est une initiative qui a permis de sélectionner 25 femmes entrepreneuse dans le domaine énergétique ; la formation de ces dernières ; et enfin le mentorat des WEE. Eh bien, en outre de la conception, fabrication et de la commercialisation des produits de l’énergie renouvelable, Maurice Sovi-Guidi forme également des filles-mères aux métiers de l’énergie solaire photovoltaïque depuis la commune de Sèmè-Podji, dans le département de l’Ouémé, au Sud-est du Bénin. Une détermination du jeune qui entre en parfaite cohésion avec la politique énergétique de Dona Jean-Claude Houssou actée dans ce sens, il y a un peu plus d’un an. N’est-ce pas une compétence qui occupe le désert énergétique béninois ? La rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE » viennent de jouer leur rôle, même s’il fallait le faire dans la douleur.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.